Mortal Engines : Quand la science-fiction rencontre les fous du volant

Auteur : Philip Reeve
Editeur : Scholastic
Langue: English (Anglais)
Genre : Science-Fiction
Publié en : 2001
Le film est sortie en 2018

Lecture Intriguante

Un monde apocalyptique où des villes sur roues s’entre-dévorent pour survivre : le premier volet d’une grande saga.
​Quelques instants après leur tumultueuse rencontre sur Londres, Tom Natsworthy, l’apprenti historien, et Hester Shaw, une rebelle assoiffée de vengeance, sont éjectés de l’immense locomopole.
Les deux jeunes gens se retrouvent seuls, dans un no man’s land, entre les villes affamées.

Le meilleur roman de SF que j’ai lu depuis Isaac Azimov.

« It was a dark, blustery afternoon in spring, and the city of London was chasing a small mining town across the dried-out bed of the old North Sea » (Mortal Engines T1)

Je dois l’admettre, la seule raison que j’avais pour lire ce livre, c’est que le film sortait et que je voulais lire le livre en premier. C’est ce que je fais en général. C’est ce que j’avais fait pour « Ready Player One » et les deux versions étaient fun et agréable à regarder. Donc évidemment quand j’ai appris qu’il y avait un livre, je DEVAIS l’acheter et lire le tome 1. Finalement, j’ai acheté la quadrilogie… Le trailer m’a un peu trop hypée. Je rigole ! J’ai juste adoré le tome 1 et il me fallait juste le reste.


Les personnages sont très bien décrits et leurs psychologies sont incroyable. On peut voir des changements subtils dans leurs manières de voir les choses ou d’agir l’un envers l’autre, grâce/à cause de ce qu’ils ont vécu. Tout à une explication. J’ai adoré Hester, mais mon chouchou reste Tom. Même les personnages secondaires sont développés assez pour qu’on s’y attache ! Il n’y a pas une seule mort de personnage que je ne regrette pas (sauf peut-être UNE). Le travail effectué sur les personnages est incroyable, une véritable leçon et inspiration sur comment écrire des personnages attachants dans un roman de SF.

« You aren’t a hero, and I’m not beautiful, and we probably won’t live happily ever after », she said. « But we’re alive and together, and we’re going to be all right. »  » (Mortal Engines T1)

L’histoire en elle-même est géniale. L’idée de ces villes géantes sur roues qui « absorbent » les plus petites est probablement l’idée du siècle ? Je veux dire, c’est si cool à imaginer et le voir dans le trailer… C’est dingue. C’est l’une des raisons pour lesquelles je voulais découvrir le livre et je n’ai pas été déçues. Le fonctionnement des villes est très bien expliqués, avec un vocabulaire technique mais pas ennuyeux. Et évidemment, les descriptions des villes immobiles ou abandonnées, ainsi que les petites références à notre époque rendent ce roman immersif et l’évolution flagrante.


Le bémol : la fin du tome 1 n’invite pas forcément à un tome 2. J’ai vraiment vu la fin du premier tome comme une fin en soi, avec beaucoup d’espoir et une idée très subtile de fin heureuse. Et pourtant, il y a encore trois livres après celui-ci ! Donc je suis à moitié intriguée par la suite, à moitié convaincue qu’il y avait BESOIN de cette suite. Mais au moins, je peux voir le film avant de finir la saga puisque le film porte sur le tome 1. Donc si vous n’avez pas lu le roman avant, faites-le. Si vous aimez la science-fiction (SF) ou que vous souhaitez une introduction au genre. Le livre de Philip Reeve est génial et l’auteur en lui-même est passionant.

Articles recommandés

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retrouvez-moi sur Instagram !