La Nouvelle Arche (Tomes 1 et 2) : quand la science prend le pas sur la fiction

Auteure : Julie de Lestrange
Editeur: Michel Lafon
Genre : Science-Fiction

Bonne Lecture

[TOME 1] : ​Spécimen : enfant maintenu en gestation artificielle pendant quinze années. Donne naissance à un membre actif et productif de la Communauté.

Mathilde est l’une des premières. Aujourd’hui âgée de 20 ans, elle s’occupe des futures générations qui grandissent au Centre. Comme elle, ces spécimens n’auront pas d’enfance. Comme elle, ils naîtront, prêts à se battre, pour affronter l’ennemi invisible qui terrorise leur Communauté. 
Aussi, lorsqu’un mal étrange frappe certaines unités, Mathilde cherche à tout prix le moyen de les sauver. Et ce qu’elle découvre pourrait bien remettre en cause sa propre humanité. 
Mais peut-on être seule à changer le monde ? 
Désormais, elle n’a plus qu’une alternative : se taire. Ou combattre.

[TOME 2] : ​Collapsologues : lanceurs d’alerte ayant prédit l’effondrement de notre civilisation. Ils oeuvrent aujourd’hui sous l’égide du Guide.

Mathilde a fui sa Communauté et franchi la frontière au prix du plus insurmontable des sacrifices. Mais ce qui l’attend de l’autre côté dépasse tout ce qu’elle avait pu imaginer.
Noah est le fils du Guide. S’il n’a jamais remis en question la vision de son père, sa rencontre avec Mathilde va bouleverser toutes ses convictions.

Mais comment trouver la force de renverser l’ordre établi ?
Ensemble, ils n’ont plus le choix : ils doivent trouver la vérité.

[TOME 1] : ​Une science-fiction intriguante aux héros attachants.

Avant tout, je tiens à remercier les éditions Michel Lafon pour cet envoi. Depuis le temps que je voulais lire ce roman, j’étais plus que ravie de le voir arriver chez moi et de pouvoir l’emmener avec moi en Angleterre ! J’étais assez curieuse, surtout que les avis que je lisais étaient plutôt aux antipodes les uns des autres : soit les gens adoraient, soit ils n’accrochaient pas assez. Du coup, j’étais vraiment très, très, très curieuse de commencer ce roman. Osons le dire : j’avais même peur de ne pas aimer ou ne pas accrocher. Je ne voulais pas être déçue, après avoir entendu tant de bien sur la plume de cette auteure… Et bien, ravie de dire que ça n’était pas le cas.

Tout d’abord, il faut savoir que j’ai lu le roman en trois jours ! Normalement, je l’aurai lu en moins, mais avec les cours ce n’était pas facile, je devais me coucher tôt etc. Bien que ce ne soit pas un coup de cœur, j’ai accroché à l’histoire presque dès le début. Les explications ne m’ont pas fait peur, au contraire ! J’adore la science-fiction et expliquer les règles de son Univers est très important. Dans ce roman, c’est plus ou moins bien fait, en fonction des explications qui parfois m’ont parues un peu de « trop » ou coupant carrément une scène. Pour autant, il y a une balance entre explications et actions, permettant aux lecteurs de ne pas s’ennuyer pendant sa lecture.

Les héros m’ont tout de suite plut. Bien que Mathilde se détache du lot presque dès le départ, j’avoue avoir eu un petit faible pour Marie également, que j’espère voir un petit peu plus en avant dans les prochains épisodes. Cependant, je pense que ce qui peut être reproché au livre est son manque de prise de risque. C’est une SF un peu « safe », qui rentre parfaitement dans tous les codes du genre sans innover ou essayer de proposer quelque chose de neuf. Le idées sont développées et travaillées oui, mais utilisées de manière si évidente qu’il est presque possible de deviner la fin rien qu’en lisant le résumé.

Pour autant, j’ai aimé me promener dans cette nouvelle civilisation, avec ses codes et son univers. J’ai aimé en apprendre plus sur Mathilde, ses parents, ses amis, sa vie au sein du Centre et les spécimens qui peuplent l’endroit. J’avais besoin d’une lecture sans prise de tête, me permettant de reprendre le rythme scolaire doucement et avec bonne humeur et c’est exactement ce que j’ai eu ! Je pense que si l’on cherche une Science-Fiction qui va nous proposer de nouvelles choses, ce roman n’est en effet pas fait pour vous. Mais si votre seul but est de vous détendre en suivant une héroïne un peu clichée (mais qui ne l’est pas de nos jours ?) mais haute en couleurs et amusante, alors « La Nouvelle Arche » saura vous plaire.

[TOME 2] : Ma lecture du tome 1 datant d’il y a un petit moment, j’ai décidé d’y refaire un tour avant d’écrire ma critique du tome 2, afin d’être certaine de ce que j’avance. Et tant mieux, parce que j’aurai pu dire d’énorme bêtise sur un tome qui, franchement, m’a plu. Il n’a pas été un coup de coeur, mais j’ai passé un bon moment, très divertissant. Le plus gros reproche que je puisse lui faire serait un manque de référence au premier tome qui m’a laissée perplexe (en général, on attend d’un tome 2 qu’il continue l’intrigue lancée par le 1 en y faisant des références, notamment suite aux découvertes de notre héroïne précédemment..mais là rien). Outre ce petit détail, j’ai été ravie de découvrir la vie de l’autre côté de la frontière. On plonge dans un nouvel Univers dès le début du livre et c’est assez plaisant.« C’est un homme qui est venu. »Il est difficile de parler d’un tome 2 sans spoiler le contenu du 1er, donc attention : Mathilde est parvenue à sortir. Et on la récupère blessée, avec une grosse attente au niveau de l’extérieur. Et je n’ai pas été déçue ! Comme toujours, l’écriture de l’auteure est fluide, divertissante, on en apprend beaucoup sur l’univers de cette saga et notamment sur le fameux « Guide » dont on parle dans le résumé. En sommes, on découvre une toute nouvelle société qui fonctionne, avec un nouveau héros qui va tout remettre en question suite à l’arrivée de Mathilde. C’est là que les références au 1 auraient pu être placées, ce qui n’a pas été le cas. Mais bon, on fait avec ! J’ai plus eu l’impression de commencer un autre tome 1 par moment, même si j’ai adoré le personnage de Noah et ses confrontations avec Mathilde. Les deux personnages « marchent » très bien ensemble et leurs conversations rendent le récit très intéressant.

Les mystères autour de Noah sont très bien gérés et la fin ouverte donne vraiment envie de découvrir la suite, le tome 3, en espérant peut-être plus de liens avec les tomes précédents, cette fois, et non un nouveau héro/nouvel univers. Julie de Lestrange crée cependant un second tome fort qui ne laissera personne indifférent : soit on accroche, soit on lâche. Ce qui, pour un tome amenant à la conclusion finale, est crucial mais ici parfaitement réalisé. Le second tome apparaît parfois comme étant le plus faible d’une saga, ce qui n’est pas le cas de celui-ci, grâce notamment à l’introduction de nombreux personnes (tel que Doris ou Léana, que j’aime beaucoup et qui remplace très bien le grosse bande du tome 1 qui me manque parfois et qui, qui sait, referont peut-être une apparition dans le 3 ?). »Enterrée vivante. Le pire des cauchemars. »En résumé, un tome fort avec des personnages attachants et très bien construits, avec une écriture plus fluide et simple de la part de l’auteure. Une seconde partie de récit intriguante et rebondissante, qui nous laisse sur notre fin et nous permet d’imaginer à peu près tout ce que l’on souhaite pour la conclusion. Un bon récit de SF (science-fiction) à lire avec une bonne tasse de thé et un plaid pour un parfait moment de détente en cette nouvelle année !

Articles recommandés

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retrouvez-moi sur Instagram !