Nos Passés Imparfaits T1 : il ne faut pas monter dans le vaisseau d’un inconnu…sauf s’il est canon

Auteure : Danielle Rollins
Editeur: Michel Lafon
Genre : Science-Fiction

Bonne Lecture

Dorothy est piégée et prête à tout pour échapper au mariage arrangé par sa mère. Y compris s’enfuir et embarquer clandestinement à bord d’un étrange vaisseau. Mais en faisant la connaissance du jeune et mystérieux Ash, la jeune fille est loin de se douter qu’elle va atterrir dans un futur déchiré par les catastrophes naturelles et la guerre civile. Un futur dans lequel Ash a une mission des plus cruciales : remonter le temps et retrouver le Professeur, son mentor, afin d’empêcher le monde de sombrer dans le chaos. Ce que Dorothy ignore, c’est qu’en fuyant son tragique destin, c’est celui de l’humanité entière qu’elle vient de changer…

L’histoire les séparés, le destin les réunira. Une histoire d’amour envoûtante qui traverse le temps et les époques.

Ce roman m’a mis une claque.

La couverture m’avait tapée dans l’œil et le résumé me faisait plutôt envie. J’avais entendu parler de ce roman déjà lors de sa sortie aux Etats-Unis et j’avais vraiment hâte de pouvoir me le procurer, que ce soit en anglais ou en français. Il faut dire qu’une histoire se déroulant dans le futur, avec une idée de voyage dans le temps qui modifie drastiquement le destin de l’Humanité entière… Il y a de quoi donner envie à n’importe qui ! Donc, dès la réception du livre (merci aux Editions Michel Lafon !) j’ai entamé ma lecture, ne posant le livre qu’une fois qu’il fut terminé. 

Et le moins que l’on puisse dire, c’est que c’est superbement construit. Le roman fait écho à lui-même en permanence, avec cette idée que le temps est cyclique et non linéaire, ce qui se vérifie avec la révélation finale. Ce qui m’a plu, c’est que le récit est construit dans le même style qu’un scénario de film, dans le sens où chaque « set-up » a son propre « pay-off » dans le roman (chaque élément de récit a sa propre conclusion), concernant tous les personnages (sauf un, mais vu que ce roman n’est qu’un tome 1, heureusement. Mais je vais y revenir) et toutes les intrigues qui se voient plus ou moins toutes résolues à la fin de ce tome 1.

Parlons justement des personnages. Je dirais que c’est justement le petit point noir du roman. Sachant que l’intrigue a une place prédominante dans le récit, j’ai eu l’impression que les personnages n’étaient là que pour subir en permanence l’action sans jamais être acteur. Quelque part, cela sert également le propos du livre, avec l’idée constante de « l’arnaqueur arnaqué », puisque comme Dorothy, on ne se rend compte que l’on a été manipulé dès le départ qu’à la fin du roman. Mais du coup, il n’y a pas d’attachement réel aux personnages, si ce n’est Dorothy que l’on suit dès le début. Ce qui pose un petit soucis : si on ne s’attache pas à Ash, pourquoi se soucierait-on de sa romance avec Dorothy, qui est pourtant l’élément pivot du roman ? Heureusement pour moi, le personnage d’Ash est le personnage que j’aime le plus après l’héroïne.

Malgré le brio avec lequel l’auteure a construit son roman, il y a quelques éléments que l’on peut voir venir d’un peu trop longtemps. La révélation finale était choquante et je l’ai trouvée parfaitement amenée, cohérente et vraiment satisfaisante, mais pour autant j’avais compris dès l’instant où Ash met un nom sur la femme de son rêve prémonitoire… Probablement parce que je lis beaucoup trop de thrillers, c’est fort possible. Pour autant, je me suis laissée surprendre à la fin et ce n’est pas plus mal, puisque tout cela doit nous porter jusqu’au tome 2. La plume de l’auteure est agréable, fluide et on parvient sans mal à entrer dans le récit malgré les termes parfois technique entourant ce mystérieux futur apocalyptique.

Du coup, ce tome 2 m’intrigue fortement. Etant donné que la plupart des intrigues sont résolues à la fin de ce premier tome, je me demande ce que le second pourrait bien raconter et j’ai également peur de savoir à l’avance ce que cela peut donner… Qu’il devienne réel ou non, le rêve d’Ash finira bien par jouer un rôle dans la suite, puisque c’est la seule intrigue qui finit par une virgule et non un point. J’aimerai pouvoir aborder, dans la suite, le personnage de Roman qui est pour l’instant trop dans l’ombre. Dans tous les cas, j’ai été comblée par ma lecture de ce tome 1 et j’encourage tous les affictionados de SF à se jeter dessus dès que possible, il est vraiment très bon.

Articles recommandés

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retrouvez-moi sur Instagram !