Le Voyage du Dr Dolittle : il y a des choses qu’il faut laisser en dessin animé

Le voyage du Dr Dolittle, affiche

Un film familial drôle et divertissant.

Je peux désormais retirer ce film de ma liste « à voir en 2020 » ! Je dois dire que mes seules raisons de vouloir voir ce film étaient l’acteur principal et le fait qu’il y ait des animaux qui parlent. Et j’avoue que je n’ai pas été déçue par ce film. Je ne m’attendais pas à un grand film digne des Oscars mais juste à passer un bon moment, ce qui est le cas !

Film divertissant

Après la déception que j’avais pu avoir en regardant « La Reine des Neiges II« , je voulais regarder un film jeunesse sans aucune prise de tête, un film qui ne me demanderait pas forcément de réfléchir énormément et qui me ferait passer un bon moment. Etant donné que « La Voyage du Dr Dolittle » était sur ma liste de films à regarder en 2020, j’ai décidé de lui donner une chance. Le casting me donnait envie et les premières bandes annonces m’ont plutôt fait sourire. Et puis bon, la B.O est quand même signée « Sia », donc je ne pouvais pas passer à côté de ce film ! Et comme vous l’avez probablement compris, je n’ai pas été déçue. Pas une seule seconde. Tout ce que le film promet, il nous le donne et je pense que le tournage a dû être assez fun vu le résultat.

Le film est donc une quête pour un macguffin (un objet précis à trouver qui peut résoudre l’intrigue), qui s’apparente un peu au film « Pirates des Caraïbes : La Fontaine de Jouvence » dans ce sens d’ailleurs. Les méchants sont clairement cartoonesques pour faire rire les enfants (et je vous assure que parfois, j’ai quand même parfois souri ou ri face à certains gags), avec des sous-fifres clairement idiots dans le style Captain Crochet/Monsieur Mouche. Le groupe de héros (je compte aussi les animaux) sont vraiment drôles, toujours un peu décalés mais ça rend certains moments vraiment touchante. Dois-je vraiment vanter le talent d’acteur de Robert Downey Jr ? Même face à des animaux entièrement en CGI il est génial !

En bref, j’ai vraiment apprécié ce film. Ce n’est pas non plus un coup de cœur pour le côté très enfantin (même si le postulat de départ est quand même très déchirant, un peu à la Disney) qui donne (forcément) des retournements de situations prévisibles à des kilomètres et qui m’empêchent de vivre pleinement l’aventure. Pour autant, je sais que je ne suis pas forcément l’audience recherchée et je reste tout de même très satisfaite de ce film. Bravo, Dolittle !

Articles recommandés

4 commentaire

  1. En fait, ce n’est pas exactement un macguffin. Le macguffin n’existe pas ou est totalement anecdotique, et dans le cas d’espèce, le fruit de l’arbre de vie (qui ressemble à un croisement de kiwi, de litchi et d’œuf pourri rougeâtre) existe et a une importance capitale. ^^
    Mais j’avoue, on n’en était pas loin. Vu le scénario, cela aurait pu faire un bon macguffin, s’ils ne l’avaient pas trouvé.

    1. Je trouve que le vrai macguffin, en y réfléchissant, était plutôt l’acceptation, pour Dolittle, de la mort de sa femme et de sa réouverture à la vie. Mais encore une fois, étant donné que c’est un film pour les jeunes, ça n’a pas été assez creusé pour rendre ça intéressant :/

      1. Sur ce point là aussi, il a atteint le but qu’il s’était fixé. A la fin du film, il est quand même plus sociable, notre Robert… ^^
        Pour moi, ce qui manque, ce sont des péripéties entre le début et la fin. Je ne suis pas du tout convaincu par la partie pêche en mer, cambriolage raté, évasion ratée, dragon final.

        1. Le dragon final m’a fait lever les yeux au ciel avec un grognement si fort qu’il a fait rire mon père qui regardait avec moi xD ! Le foreshadowing du dragon était trop évident pour que ça passe (avec l’ennemi de Dolittle, l’autre médecin, qui lit dans son bateau un livre sur la théorie des Dragons je crois, en disant que Dolittle est fêlé xD Je le sentais venir… xD).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retrouvez-moi sur Instagram !