L’Héritier du Dalaras : bientôt dans vos librairies

Auteur:  L.R Roy

Editeur : SK

Genre : Heroic Fantasy

Publié en Août 2020

Lecture Incroyable

« Abritée dans l’ombre d’une impasse, Aléane épiait le moindre bruissement d’air. L’épée sortie de son fourreau, serrée contre son corps, elle s’apprêtait à faire face… »
Les légions de l’empereur Arthas avaient attaqué Nirader, petite ville frontalière sans prétention, où était cependant dissimulé un trésor au pouvoir infini.
Pour protéger cet objet sacré, Aléane ne pouvait s’appuyer que sur son courage et la magie. Depuis toujours, elle s’était entrainée pour affronter le pire et aujourd’hui elle était prête à tous les sacrifices. Ni peur ni doute n’effleuraient son âme. Mais c’était sans compter sur cet inconnu farouchement rationnel que le destin avait décidé de mettre sur sa route… et qui venait de lui sauver la vie…

« — C’est sans doute cela être un héros, savoir renoncer à tout, jusqu’à l’amour même.
— À moins, au contraire, que ce ne soit avoir la force de ne renoncer à rien, pas même à ses sentiments.
— Ne vous y trompez pas, si l’adversité et la guerre fabriquent les grands hommes, c’est seulement la hauteur de leurs sacrifices qui les détermine. Les héros meurent au combat !

Moment confession : c’est la première fois que je lis un roman AVANT qu’il ne débarque sur le marché. Je dois dire que c’est un petit peu stressant, se dire que l’on fait partie des premières personnes à découvrir le roman et qu’il va me falloir vous donner envie de le lire (parce que tout roman mérite d’être lu afin de se construire soi-même son propre avis). Qui plus est, c’est une histoire dont je suis l’élaboration depuis un moment, ayant découvert un shooting photo représentant les personnages sur Instagram. Et comme cela représentait des costumes clairement médiévaux, il est évident que je suis tombée amoureuse des images. Alors quand j’ai eu l’opportunité de lire le roman… Evidemment que j’allais me laisser tenter ! Maintenant, verdict : ais-je seulement aimé les photos ou aussi l’histoire ?

« L’aube se levait à peine.« 

La première chose à noter est l’alternance des chapitres entre les différentes locations du roman. Certains chapitres sont du point de vue d’Aléane et Silias dans les villes des humains, d’autres se déroulent chez les elfes, ou bien dans « l’Empire du Nord » qui est le territoire ennemi, nous permettons d’en apprendre plus sur les motivations des hasgons et faisant donc de nous des lecteurs omniscients. Le roman est principalement focalisé sur l’action et la quête plus que sur les descriptions de lieux, de paysages ou de personnages, ce que j’admets trouver agréable. Nous avons assez d’éléments pour faire fonctionner notre imagination et le rythme du roman reste soutenu, passant de grosses scènes d’action à des scènes plus calme. Pas une seule fois durant ma lecture je n’ai voulu faire de pause, préférant tout lire d’une traite plutôt que de me couper entre deux chapitres. J’ai bien aimé l’alternance de point de vue (alors que tout le monde sait que ce n’est pas ce que je préfère dans un roman) car cela permet de glaner plus d’informations sur l’univers du récit, sur ce qui attend nos personnages (en bien comme en mal) ou sur ce que font les autres royaumes pendant que les Humains sont attaqués.

Le moment que vous attendez tous : parlons personnages ! Très clairement, la relation la plus développée reste celle entre Aléane et Silias. Ce sont deux inconnus qui doivent rester ensemble et apprendre à se faire confiance l’un l’autre afin d’assurer la survie de leurs peuples et de leurs croyances. Bien sûr, l’entente n’est pas toujours facile, il y a quelques notes d’humour, il y a des passages à coeurs ouverts qui m’ont beaucoup touchée et des choses plus instinctives lors des combats qui intriguent mais que je trouve assez bien travaillé. On sent qu’un lien que personne n’arrive vraiment à comprendre les unis et le voir évoluer à travers le roman est juste génial. Le travail fourni sur ces deux personnages est juste parfait et pour moi, juste cette simple relation m’a fait apprécier le récit. Si on rajoute l’intrigue en plus, cela en fait facilement un vrai coup de coeur (est-ce qu’on pensait réellement qu’un roman de medieval fantasy ne serait pas un coup de coeur ?). Après, bien sûr, il y a d’autres personnages dont je n’ai pas grand-chose à dire, donc je ne vais pas le faire (il y en a beaucoup et tous ne sont pas aussi développés), je vous laisse les découvrir le 18 août (mais sinon, j’adore Cassandra) !

Finalement, l’intrigue. Je dois avouer qu’au début, avec l’idée de la magie, de l’Arche de Vie et d’une prophétie que personne ne se donne la peine de donner, j’étais un peu perdue. Je me demandais vraiment quel serait le fil rouge du roman, si les héros allaient simplement aller chercher l’Arche ou s’ils allaient essayer de faire autre chose… C’est aussi ce qui m’a permis d’entrer facilement dans le roman, je pense. Cette confusion m’a donné envie de tout lire jusqu’à ce que j’obtienne la réponse et heureusement pour moi, je n’ai pas eu à attendre trop longtemps. Et la réponse est satisfaisante. Bref ! L’intrigue est complexe, je n’en attendais pas moins. Il y a certains chapitres qui sont un peu plus indigestes parce qu’il y a beaucoup d’expositions d’histoire ancienne et bien que ça rendre l’univers plus tangible et crédible, ça rend la lecture difficile et longue. Mais heureusement, ces chapitres ne sont pas assez nombreux pour gâcher la lecture.

« Dans la vie, on n’accepte que l’amour que l’on croit mériter. »

Au final, je dirais que c’est un très bon roman. La plume est fluide, le rythme est bon, agréable et soutenu, le vocabulaire est soutenu et adapté aux personnages et à leurs niveaux d’éducation, l’intrigue est originale, les personnages sont très sympathique à suivre et il est facile d’en favoriser un plus que les autres, bref, c’est un roman que je ferais aisément devenir une adaptation télévisuelle d’ici quelques années quand les ventes du roman auront explosées.

Articles recommandés

10 commentaire

  1. C’est super que tu aies pu découvrir ce livre en avant-première!

  2. Danou tests et concours

    J’aime beaucoup la couverture

  3. Coucou,

    C’est top que tu es pu le découvrir en avant-première.
    Bon, je ne suis pas très fantasy, je suis plutôt thriller, policiers, cosy crime & mystery.

    Belle journée,
    Laura – Happy Lobster

    1. Ce sont des supers genres !

  4. Hello,
    Ce n’est clairement pas un genre que j’aime.
    Mais je reconnais que suivre l’élaboration d’un nouveau roman et pouvoir le chroniquer en avant-première c’est à la fois fabuleux et stressant.
    Maryline

  5. GirlsnNantes Eva

    han mais c’est super excitant de lire en avant première de tels ouvrages !
    ça me plait à fond ce genre en plus
    bises

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retrouvez-moi sur Instagram !