Test Jeu #4 : Watch Dogs 2

Article rédigé par Yacine

« We’re creating a game here, we’re not trying to make political statements in our games » (Nous créons un jeu, là, nous n’essayons pas de faire des déclarations politiques dans nos jeux) –  Sebastien Leprestre, lead developer sur Ghost Recon Breakpoint dans une interview le 10 mai 2019.

Watch Dogs II est sorti le 15 novembre 2016 et se déroule à San Francisco. C’est un jeu d’action-aventure en monde ouvert, où vous incarnez Marcus Holloway (aka Retr0), un pirate informatique ou « hacker » se faisant recruter par DedSec.
Qui sont « DedSec » ?
C’est un groupe de hackers prônant la liberté d’expression. Ils sont anti-mensonges et anti-manipulations et luttent contre « Big Brother », incarné par les milliardaires de la Silicon Valley qui remanient leurs algorithmes pour orienter les votes des gens vers le candidat à l’élection présidentielle dont la  politique leur fera gagner toujours plus d’argent.

San Francisco est (de ce que j’en sais) correctement reproduite dans le jeu. Le jeu, quand à lui et selon moi, bien meilleur que le premier jeu Watch Dogs dont l’histoire tournait autour d’une bête vengeance et dont l’histoire et le choix du lieu (Chicago) me déprimait. En plus, il y pleuvait en permanence, pire qu’en Bretagne… (Je rigole je vous aime les bretons).

Bref revenons à Watch Dogs 2 : le fait que le héros soit dans un groupe ajoute de l’humanité à son personnage et le rend plus attachant que le froid Aiden Pearce (héros du premier jeu). Ce Watch Dogs 2 est, pour moi, plus beau et plus riche que le premier. Il est également plus drôle et coloré que le premier jeu (ce qui en a rebuté certains, sans que je ne comprenne pourquoi).

Il est également plus inclusif, car là où le premier jeu était entièrement composé d’hommes et de femmes blanches, ici, le héros est un homme noir. Même chez DedSec, on trouve un personnage neuroatypique (mot inventé pour désigner les autistes). Qui plus est, une des personnes utiles au scénario est un personnage transgenre racisé.

Le point négatif que je soulignerai est que la conduite des véhicules dans le jeu n’est  toujours pas réaliste, malgré une amélioration notable par rapport au premier opus. Sinon certes la carte n’est pas GIGANTESQUE mais vu sa densité, honnêtement ça  compense largement. 

Quoi rajouter si ce n’est que je n’ai qu’une hâte : poser les mains sur le 3ème opus !

Articles recommandés

2 commentaire

  1. Ici on attend patiemment la sortie de la ps5. Elle est précommandée. Hacker, big brother, gafa sont des sujets que je suis de près. Le scénario de Watch Dogs est bien ficelé. Hâte de voir la suite !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retrouvez-moi sur Instagram !