Wire, tome 1 – Pouvoir : Des pouvoirs oui, mais pas ceux que vous croyez…

Auteure : Elodye H. Fredwell

The Book Edition

Genre : Science-Fiction

Lecture Presque Coup de Cœur

Nous vivons dans une époque étrange où l’Homme domine, où les affaires d’État se multiplient, où la confiance diminue peu à peu. Tout le monde ment, les cartes en premier lieu. L’océan Atlantique abrite une île construite dans la plus grande intimité par le gouvernement de Joseph Staline. Personne ne soupçonne son existence et pourtant, Russes et Américains cohabitent sous le drapeau de Svetlana.

Jusqu’en deux mille dix-sept.

C’est alors qu’un nouveau président arrive. Les deux jeunes adultes génétiquement modifiés, demeurant dans la base WIRE, sont confrontés aux risques de leur création. Mais certainement pas ceux qu’ils imaginent.

Il y a les romans que je reçois grâce à des partenariats avec des maisons d’éditions, ceux qui me sont envoyés par leurs auteurs et ceux que j’achète par moi-même (qui sont assez rare sur le blog, d’ailleurs). Le livre d’aujourd’hui est dans la seconde catégorie. C’est un roman qui m’a donc été envoyé par son auteure, (avec une jolie dédicace en bonus !) que j’ai rencontré via mon compte Instagram (comme quoi les réseaux sociaux ne sert pas qu’à lire des méchancetés et rencontrer des gens haineux !). J’avais hâte de me plonger dans cette lecture, je pense que l’auteure avait aussi hâte d’entendre (ou plutôt de lire) mon avis sur le sujet, donc…le voici !

«Je cours jusqu’à avoir des fourmis dans les jambes.»

Le roman nous plonge directement en pleine action avec un incipit « in medias res » qui nous présente une jeune héroïne en train de courir pour échapper à ses assaillants, sans que nous ne sachions ni qui elle est, ni pourquoi elle est poursuivie. Des questions qui trouveront donc leurs réponses lors de la lecture ! Nous découvrons ensuite les personnages de Caleb et Ilya dans leurs « familles » respectives (ou plutôt avec leurs tuteurs respectifs, les deux jeunes étant visiblement adoptés). L’auteure nous donne tout de suite leurs points communs : ils sont tous les eux Afghans, tous les deux souhaitent se rendre à Holems afin d’y poursuivre leurs éducations et ils sont tous les deux génétiquement modifiés grâce à un sérum qui décuple leurs forces. Un traitement qu’ils suivent depuis leur plus jeune âge dans le but de faire d’eux des soldats (mais ce projet fut arrêté alors les injections continuent par mesure de sécurité). On rencontre d’ailleurs également la doctoresse Ana Oleg, chargée d’injecter le sérum aux deux adolescents et Aidan, son assistant et laborantin.

Je dois avouer que la relation de Caleb avec Ilya est probablement ma favorite dans ce premier tome. Quand on les découvre, ils ont l’air d’être des amis de circonstances (les deux étant orphelins, génétiquement modifiés, devant se voir régulièrement car leurs injections sont le même jour) plus qu’autre chose. Au final, on découvre comment leur amitié a évolué (ou plutôt s’est brisée) avant le début du roman et comment Caleb et Ilya essayent de redevenir de bons amis pratiquement quatre ans plus tard au début du roman. Et tout au long du roman, je trouve que leur relation évolue énormément, jusqu’à me laisser songer qu’ils pourraient devenir plus qu’amis dans les suites (peut-être ?). Je sais que je parle assez peu de l’univers autour des deux amis, mais c’est surtout parce qu’en parler sans vous spoiler l’intrigue du roman, c’est compliqué. Je suis une adepte des complots politiques dans ce genre de roman parce que je trouve que ça rend l’intrigue absolument passionnante ici et j’ai vraiment hâte de savoir où tout cela va mener.

« La dernière image qu’Aidan eu d’Ilya fut sa course, aux côtés de Caleb, ses cheveux virevoltant au rythme de ses pas, puis sa disparition au détour d’un chemin« .

Pour finir, je vous recommande vivement ce roman. Si vous êtes adepte ou non de la science-fiction, je la trouve suffisamment sporadique ici pour ne pas vous embêter avec des mots très scientifiques toutes les deux pages. Les personnages sont très bien développés, l’histoire est bien construite et promet de beau rebondissement à venir. Encore une fois, gros coup de coeur pour le personnage de Caleb (pourquoi, je ne sais pas), que je trouve extrêmement touchant et avec un grand coeur pour quelqu’un qui a eu une histoire aussi difficile. Donc voilà, si vous êtes un ou une adepte de lecture young-adult, je vous recommande de découvrir Wire T1 !

Articles recommandés

8 commentaire

  1. coucou c’est un livre qui pourrait me plaire en tout cas, le thème me plait beaucoup

    1. C’est vraiment un super bouquin !

  2. Coucou ce livre pourrait me plaire. Je me le note merci de ton avis

    1. Merci de ton commentaire !

  3. coucou
    comme tu sais je suis fan de ce genre, si en plus la lecture est fluide et les personnages bien développés c’est extra !

  4. Coucou,

    c’est le genre de lecture qui pourrait me plaire. En général j’aime beaucoup les livres pour jeunes adultes.

    Bisous

    1. Ce sont de bons romans aussi !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retrouvez-moi sur Instagram !