Ebbstone : Enfin un roman avec des Dragons !

Auteure : Anne-Sophie Hennicker

Auto-Edition

Genre : Fantasy

Lecture Coup de Coeur

Avez-vous déjà imaginé à quoi ressemblerait votre quotidien si le surnaturel s’y invitait ?

Miya, 20 ans, se réveille à l’hôpital avec une amnésie partielle. Elle n’a gardé aucun souvenir des mystérieuses circonstances de son accident, de l’endroit où elle étudie, de ses liens d’amitié, mais également de l’existence de créatures légendaires…

Pour savoir ce qui lui est arrivé, elle devra retourner à Ebbstone, une école très spéciale. Miya se découvrira gardienne d’un dragon et se retrouvera embarquée auprès d’Emmanuel dans d’étranges quêtes, organisées par l’établissement. Ensemble, ils tenteront de découvrir qui se cache derrière ces escapades énigmatiques.

Sont-ils prêts à déceler tous les secrets que renferme Ebbstone ? Parviendront-ils à déjouer les dangers qu’ils rencontreront ? Arriveront-ils au bout de l’aventure ?

Après avoir parlé de sa duologie « Destins Croisés » (ici même sur le blog), je m’attaque à l’autre roman de l’auteure Anne-Sophie Hennicker, Ebbstone. Elle devient ainsi la première auteure dont je lis plus de deux romans, bravo ! Déjà, il fallait que je le lise, parce qu’il y a un dragon sur la couverture et que j’adore les dragons. Mais aussi parce que j’avais beaucoup aimé la plume d’Anne-Sophie et que j’ai été ravie de pouvoir me replonger dans sa jolie plume !

«Installé derrière son bureau, l’homme à l’uniforme strict pianotait à toute vitesse sur le clavier de son ordinateur, pendant que celle qui se tenait face à lui laissait son regard se perdre dans le vide.»

Déjà, je tiens à dire que me réveiller dans un hôpital et apprendre que SI, les dragons existent… C’est mon rêve. Je sais que cela ne vous paraît peut-être pas réaliste, mais ça l’est. Parce que j’aime beaucoup trop les dragons. Tous les chapitres sont écrits avec passion et ça se sent. Les descriptions des sentiments sont tellement bien retranscrites que je ressentais la même chose que les personnages par moment. La plume est fluide, les détails sont toujours choisis avec attention et les scènes d’actions sont parfaitement écrites. C’est aussi le cas des descriptions, j’ai pu imaginer chaque scène, chaque lieu. Comme toujours, Anne-Sophie me permet de lire entre les lignes et c’est avec bonheur que je découvre cette seconde lecture du roman (on aime les seconde lecture chez Tigris Leonum et oui par « on » je veux dire moi puisque je suis seule à travailler ici).

On s’attache très facilement et rapide au personnage de Miya (notre héroïne). Elle est tenace et c’est la gardienne d’un dragon (donc forcément je vais l’adorer). Les dragons, parlons-en ! Que dire vraiment sur Spyral… En réalité, j’avais un peu peur de retrouver les mêmes idées que dans le roman « Eragon » avec le héro et son dragon qui doivent sauver le monde. Et je dois dire que je n’ai pas été déçue, ce qui est un énorme bon point ! Ecrire des romans avec des dragons et des « dragonniers » (en utilisant ce terme) sans pour autant se raccrocher à Eragon est loin d’être chose facile (du moins pour les lecteurs de mon âge qui ont grandit avec ces romans parce que DRAGON évidemment). Spyral est un peu plus appréciable, par moment, que sa Gardienne, ce qui n’est pas pour me déplaire. J’ai aussi bien aimé le personnage d’Emmanuel et tous les secrets qu’il renferme. L’évolution de son amitié avec Miya est vraiment mimi !

« Emmanuel !« .

Au final, c’est un roman que je vous invite à découvrir si vous aimez la fantasy, les dragons ou juste les bonnes histoires avec du suspens, des émotions et une plume très juste dans ses descriptions !

Articles recommandés

4 commentaire

  1. Ton enthousiasme donne vraiment envie de lire ce roman 🙂 merci

    1. Merci 😀 ! J’en suis ravie !

  2. coucou c’est bientôt Noël, les dragons sont de sortie du coup 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retrouvez-moi sur Instagram !