Gods of Men : mon coup de coeur du confinement

Auteure:  Barbara Kloss

Edition Rivka

Genre : Fantasy

Publication le 17 Mars 2020

Coup de Cœur Ultime

Quand la musique devient magie.

La magie est interdite dans les Cinq Provinces, et ceux qui en sont doués depuis la naissance sont pourchassés et tués. Sable ignore que sa musique renferme un pouvoir, jusqu’au jour où, à peine âgée de neuf ans, elle arrête par accident le cœur de sa petite sœur avec sa flûte, la tuant sur le coup. Atterrée par ce qu’elle a fait et craignant pour sa propre vie, elle s’enfuit loin de la juridiction provinciale, pour atterrir dans les Landes Sauvages, terre d’exilés et de brigands. Là, Sable se terre, sous le poids de la culpabilité, et survit en tant que guérisseuse. Jusqu’à ce que, dix ans plus tard, quelqu’un – ou quelque chose – la retrouve… et la traque sans merci.

Lorsque j’ai écrit mes objectifs du mois de mai, j’ai clairement noté noir sur blanc (enfin, plutôt marron sur blanc cassé, mais passons les détails inutiles) « ne pas acheter de romans ». Après tout, j’ai déjà une liste longue comme ma jambe (mes jambes sont clairement plus longues que mes bras) de romans à lire sur la plateforme Simplement Pro, ainsi que d’autres encore suite à des partenariats avec des auteurs. Et puis je voulais tester de nouveaux types d’articles, m’essayer aux interviews, peut-être aussi bosser sur des futurs podcasts… Bref, une liste bien longue qui ne me laissait donc aucunement le temps d’acheter un roman. Et… J’ai craqué. Le fait de voir ce roman débarquer en masse sur Instagram, la couverture me faisait de l’œil, le résumé m’a bien plût… J’ai fini par craquer et acheter le premier tome de « Gods of Men », malgré ma liste d’objectif. Damnit.

« Imari se tenait sur le toit du palais, les orteils au-dessus du vide. »

Ce qui m’a fait craquer pour ce roman, c’est l’idée de base. L’idée que la magie puisse être interdite dans un royaume est intéressante (j’ai vu et adoré la série « Merlin ») mais c’est surtout le fait que la magie principale du roman soit la musique. C’est assez peu commun et je voulais voir comment l’auteure allait amener tout cela. Et je dois dire que je n’ai pas été déçue. L’histoire nous tient en haleine, les révélations sont toujours assez brutales et déchirantes pour nous comme pour les personnages, bien que les lecteurs soient omniscients, quelque part. Les « plots twists » sont toujours très bien amenés et poussent le récit vers l’avant, ne me permettant pas de faire de pause dans le récit. Je n’ai posé le roman qu’une fois terminé et je ne compte plus les heures passées à le lire. De toute façon, je ne regrette rien. Les relations entre les personnages sont clairement le point fort de l’auteure, une qualité que j’apprécie grandement parce que c’est ce que je préfère lire (et écrire). Que ce soit les relations filiales, amoureuses, amicales ou ennemies, elles donnent toutes envie d’en savoir plus, presque d’avoir une backstory pour chacun d’entre elles (certains l’ont, d’autres sont encore un peu floues).

Sable est un personnage intéressant. Outre le fait qu’elle soit l’héroïne principale du roman, je trouve que l’auteure parvient à la rendre attachante, humaine et juste. Elle réagit toujours de la façon dont on l’attend (ou presque). Je la vois un petit peu comme un diamant brut : à l’intérieur, c’est doux, pur et limpide, mais quand on le regarde à travers, ça rend juste une image déformée et brisée en plusieurs morceaux. C’est une jeune femme qui évolue tout au long du roman, qui doit encaisser quand même pas mal de choses en l’espace de plusieurs années et je crois qu’à la fin, j’ai eu envie de pleurer avec elle. Trop, c’est trop. Je pense que Sable fait partie des personnages avec lesquels on voudrait être ami, pour parfois la frapper à l’arrière du crâne et lui demander de se reprendre et parfois la prendre dans ses bras pour l’aider à rester forte. Je ne sais pas ce que le prochain tome lui réserve, mais j’espère qu’elle aura une fin heureuse parce qu’elle mérite tellement. Sa relation avec sa famille est assez finement abordée, un peu trop à mon goût. J’aurai aimé qu’elle fasse plus d’allusion à son frère par exemple, parce qu’hormis deux/trois passages, on ne sent pas vraiment leurs relations fusionnelles.

Jeric est clairement le personnage qui m’a le plus intéressé. Il est très complexe, hanté par ses actions passées et perdu quant à son futur, avec un attachement profond pour sa famille (surtout sa mère et sa soeur) et une relation compliquée avec Sable. J’ai trouvé son évolution si douce et pourtant si brutale… C’est un garçon sanguin, il perd son tempérament pour pas grand-chose, mais on le voit changer, comprendre, avoir des déclics… Il m’a fait pas mal de peine, surtout à la fin. J’espère qu’il pourra mieux évoluer et faire changer les choses comme il espère le faire maintenant qu’il est là où il est (#nospoil) mais j’espère aussi qu’il aura le droit à une fin heureuse aussi, si possible avec Sable ? En tout cas, j’ai trouvé son attachement à ses frères d’armes, à sa soeur et à sa mère tout bonnement parfait et d’une justesse incroyable, tout comme certains de ses raisonnements (comme lorsqu’il parle avec Sable des différences de points de vues, une discussion qui les fera tous les deux réfléchir). Je ne sais pas comment m’étendre sur ce personnage sans spoiler, donc je m’arrête ici.

« Rentrons à la maison. »

C’est un roman qui peut faire peur au vu de sa taille, mais vous ne verrez pas les pages passer. Le rythme est constant, l’écriture est fluide, les personnages vous prennent par la main (mais surtout par les tripes) et les passages de magie sont dantesques (à quand l’adaptation en série ?), du moins dans ma tête. L’auteure reste juste dans ses descriptions et sa manière de faire évoluer les personnages, sans trop noircir les choses et sans les rendre superficielles. Chaque chose vient en son temps. L’alternance des points de vues permet de suivre les personnages principaux avant leurs rencontres et donc de savoir à l’avance lorsqu’ils mentent à l’autre, ce qui permet de se créer des nœuds à l’estomac en se demandant comment ils vont s’en sortir, jusqu’à nous acculer, comme eux, au pied du mur… Un tour de maître et mon tout premier coup de coeur de 2020 !

Articles recommandés

2 commentaire

  1. Mais pourquoi tu fais ça 😭😭😭 Ma whishlist est pleine à craquer déjà !!!! (Tant pis let’s go 😈)

    1. La mienne aussi 😭😭
      Et mon portefeuille est si viiiiide !!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retrouvez-moi sur Instagram !