La Malédiction des Dragensblöt : deuxième tome, toujours aucun dragon !

Auteure : Anne Robillard

Edition Michel Lafon

Genre : Fantastique

Lecture Agréable

Une fois par semaine, Samuel continue d’explorer les portes de l’étage supérieur du château. Cette fois-ci, il se retrouvera en plein cœur de New York, dans deux époques bien différentes mais tout aussi dangereuses.

Pour se divertir en attendant l’ouverture des portes, Samuel continue de jardiner avec Ambrose, de sculpter avec Simon et de se familiariser avec ses autres ancêtres. Cependant, Thorfrid a une tout autre idée en tête : Samuel doit apprendre à se défendre, et ce, coûte que coûte…

Pendant ce temps, dans le monde des vivants, Maynard Bennett, le détective privé engagé par l’ex-femme de Samuel, se met au travail afin de le localiser. Mais que trouvera-t-il ?

Il y a maintenant presque un an (je crois), j’avais lu le tome 1 de cette superbe saga qu’est « La Malédiction des Dragensblöt ». Au départ attirée par le dragon sur la couverture (alors qu’il n’est nullement question de dragon dans l’histoire), j’avais été séduite par l’humour présent dans le tome 1, l’histoire en elle-même et bien sûr, les personnages. Tous les fantômes et leurs histoires, dont beaucoup restaient encore à découvrir. Alors forcément, quoi de mieux pour attaquer ce nouveau confinement que le second tome de cette saga qui m’avait tant plû ? Surtout qu’il y en a encore pas mal, des histoires à raconter… Alors, qu’est-ce que ça donne ?

«Comme tous les matins, le soleil se levait sur le domaine d’Ulrik Dragensblöt sans qu’aucun nuage vienne le cacher.»

Sans vous le cacher, se remettre dans l’histoire aussi longtemps après la lecture du tome 1, c’est comme se remettre au sport après un long arrêt : les courbatures font mal. Heureusement pour moi, Anne Robillard semble savoir que les lecteurs vont avoir besoin de petits coups de pouce et fait régulièrement des allusions au tome précédent afin de nous remettre dans le bain. Ce second tome est moins exaltant que le premier, sans doute car nous connaissons déjà les personnages (pour certains) et le monde de Samuel et nous sommes forcément moins propices à être surpris ou étonné par ce qui, dans le tome 1, nous intriguait. Ainsi, les moments forts du récit sont (sans surprise), les histoire dans le passé, les rêves toujours aussi intriguants de Samuel et les enquêtes de la famille de Samuel, qui, étant extérieur à l’histoire, cherche où est passé notre héro alors qu’il semble s’être évaporé on-ne-sait-où. J’ai tout de même apprécié la plus grande importance donnée au personnage d’Esther, qui est ici un petit peu plus présente, surtout dans le monde extérieur !

Le personnage de Thorfrid commence à devenir un peu plus sociable (ce qui est une bonne chose, c’est une demi-Valkyrie !) et aide Samuel à s’entraîner pour devenir plus fort, ce qui donne des scènes tordante (pour les fantômes comme pour les lecteurs, beaucoup moins pour Samuel). Il y a également une scène que j’aurai adoré creuser un peu plus, mais c’est le moment où (spoiler !) Samuel voit son ancêtre mourir sous ses yeux tandis que la sorcière, présente sur les lieux, repère notre héro. Je ne sais pas si j’aurai aimé que Samuel prenne un peu plus de temps pour digérer le fait qu’il ait vu la mort de ses propres yeux ou si le roman traite bien la question, mais ça me paraît éludé dans le reste du roman (même si cela semble être un des freins qui l’empêche de repasser à travers une autre porte). Car oui, nous n’avons ici que deux histoires, se passant toutes les deux à New York et étant totalement liée, puisque nous vivons l’histoire de Clara, puis celle de son père. Une histoire pleine de musique, à l’époque de Gatsby le Magnifique, que demander de plus ?

« Un large sourire illumina le visage d’Emily« .

Au final, j’ai grandement apprécié ma lecture. Quoi de mieux, juste après Halloween, que de passer un peu de temps avec des fantômes ? Toujours est-il que le petit côté découverte n’est plus vraiment là. Même si nous continuons de découvrir des fantômes et leurs histoires, le personnage de Samuel commence à devenir un peu secondaire et seul l’histoire du père de Clara nous permet de nous souvenir de l’enjeux principal : il ne faut pas que la sorcière le trouve. Les personnages d’Emily ou d’Esther gagnent en importance, me faisant me demander si Samuel ne va pas finir par échouer, obligeant Emily à prendre la relève…

Articles recommandés

18 commentaire

  1. coucou généralement je lis les tomes bien après car parfois on est vite largué surtout quand on lit beaucoup

  2. Lestestsdestephanie

    La couverture est très attrayante

  3. Merci pour la découverte et ton avis !

  4. Hello ! La couverte est vraiment superbe, merci pour la découverte (et une nouvelle idée cadeau livre)🥰

  5. Moi qui adore le fantastique, le livre me plaira à coup sûr

  6. Sympa ce roman, je vais essayé de trouver le tome 1 pour me plonger dans cet univers. Belle journée

  7. Coucou merci je vais essayer de trouver le tome 1 car celui ci pourrait me plaire.

    1. Il est disponible sur le site de Michel Lafon si jamais !

  8. Écoute, je t’avoue que je ne connait pas du tout cet univers ! J’ai parfois du mal avec les histoires fantastiques. Petit, j’ai lu et relue de maintes fois la saga du seigneur des anneaux. Depuis, je n’arrive pas à retrouver une sensation similaire dans la lecture d’une oeuvre fantastique.
    Malgré tout, c’est toujours un plaisir de lire tes articles, on sent que tu es passionnée et c’est cool 🙂
    Au plaisir de te lire de nouveau, belle journée à toi 🙂
    Lui

    1. Merci beaucoup, c’est adorable !

  9. Cela va faire une bonne idée cadeau de Noël, merci 🙂

    1. Mais de rien, avec plaisir !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :