Chine, Corée et Mexique : la Fête des Morts

Dernier article du mois d’Octobre et juste avant Halloween : quoi de mieux pour parler de cette fameuse journée ? Il y a plus à savoir au sujet de cette fête que simplement se déguiser et demander des bonbons à ses voisins. Après tout ce mois centré sur Halloween, j’espère que vous aurez pu en apprendre plus sur cette fête. Désormais, vous serez incollable si on vous pose des questions ! Prêt à vous plonger une nouvelle fois dans les secrets de la Fête des Morts ?

Au Mexique

La fête des morts est un rituel pratiqué dans de nombreuses cultures et religions qui consacre souvent un ou plusieurs jours fériés à la commémoration des défunts. Le Jour des morts est donc une fête nationale qui existe et subsiste depuis plus de 3 000 ans. Durant cette période, le culte des morts est mythifié dans l’allégresse. Chaque année, des autels en l’honneur des proches décédés sont dressés dans toutes les maisons mexicaines.

Cette fête remonte à la civilisation des Aztèques. A l’époque, les Mexicains célébraient leurs morts deux fois par an, à 20 jours d’intervalle, au mois d’août. Ils fêtaient d’abord les enfants (Miccaihuitontli), puis les adultes (Hueymiccalhuitl). Avec l’arrivée au XVe siècle des colons espagnols, fervents catholiques, les dates de ces deux fêtes ont été déplacées pour coïncider avec celle de la Toussaint. Miccaihuitontli est donc maintenant célébré le 1er novembre, lors du Día de Todos los Santos

La Fête des Morts en Chine

Pour la Chine, la fête de Qing Ming, Qingmingjie, au début du mois d’avril, est essentiellement consacrée à la visite et au nettoyage des tombes familiales et celles de la famille de leurs familles.

En Corée

C’est lors de Chuseok ou la fête des récoltes. Il s’agit du quinzième jour du huitième mois du calendrier lunaire coréen. Les familles retournent sur la terre de leurs ancêtres et célèbrent une messe anniversaire en leur honneur.

Et en Europe

En Belgique, en France, au Luxembourg, ce jour est le 2 novembre dans les faits, mais il n’est pas un jour férié, alors que le 1er novembre (jour de la Toussaint) en est un. C’est donc plutôt le 1er novembre que les citoyens consacrent à la visite des tombes de leurs proches, d’où une confusion fréquente entre la Toussaint et la Commémoration des fidèles Défunts. Il est courant de fleurir la tombe avec un pot de chrysanthèmes, la fleur la plus achetée ce jour-là.

Articles recommandés

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

%d blogueurs aiment cette page :