Citrouille et monstres : Halloween

Pour l’arrivée du week-end, je voulais écrire un article un petit peu plus tranquille. Le mois d’octobre est souvent associé à l’automne, ainsi qu’à Halloween ! Donc ne soyez pas surpris si les prochains articles du blog sont sur cette thématique, qui reste le gros fil rouge du mois. Aujourd’hui, je voulais revenir sur les origines de cette fameuse fête d’Halloween, de sa « création » jusqu’à aujourd’hui. Et vous, que savez-vous d’Halloween ?

Les origines d’Halloween

La fête celtique de Samain, dont les origines remontent à plus de 2 500 ans, est considérée comme l’ancêtre d’Halloween. Cette fête célébrait donc la fin de l’année et l’entrée dans la nouvelle année. Les Celtes pensaient que, durant la nuit de Samain, les frontières entre le monde des morts et celui des vivants étaient ouvertes. Ainsi, les esprits venaient rendre visite aux vivants. La fête de Samain, célébrée en Irlande et en Écosse, a progressivement été supplantée par la Toussaint. Une fête introduite le 1er novembre par l’Église catholique aux environs du VIIIe siècle.

Ce n’est qu’au milieu du XIXe siècle que la fête d’Halloween devint la fête que l’on connaît aujourd’hui. À cette époque, les migrants irlandais et écossais s’installent sur le nouveau continent pour fuir la Grande famine en Irlande. Ils apportent avec eux leurs contes et leurs légendes. Depuis lors, Halloween est célébrée aux États-Unis, au Canada, en Australie, en Irlande ainsi qu’en Grande-Bretagne. Traditionnellement, le soir d’Halloween, les enfants portent des déguisements qui font peur et sonnent aux portes de leur quartier en demandant des bonbons avec la formule : Trick or Treat ! (en Français : Farce ou friandise). Les enfants ainsi déguisés symbolisent les âmes des morts qui venaient rendre visite aux vivants durant la nuit du Samain celtique. Le nom « Halloween » est une altération de All Hallows Eve qui signifie « le soir de tous les saints ».

Les symboles d’Halloween

Young woman with santa-muerte make-up and disguise holding skull at Halloween dungeon party

À l’origine, le symbole d’Halloween était ainsi un navet contenant une bougie. C’était pour commémorer la légende de Jack-o’-lantern (Jack à la lanterne). Ce dernier fut condamné à errer éternellement dans l’obscurité entre l’enfer et le paradis en s’éclairant d’un tison posé dans un navet. Le navet fut progressivement remplacé par une citrouille. Il y a une tradition des Îles Britanniques consistant à sculpter une lanterne à partir d’un rutabaga ou d’un navet. La pratique fut associée à Halloween en Amérique du Nord, où la citrouille était plus large et plus facile à sculpter.

Des maquillages et déguisements inspirés des traditions du Jour des morts mexicain, comme les calaveras, sont de plus en plus fréquemment utilisés pour Halloween, aux États-Unis et dans d’autres pays, et des soirées sur ce thème sont même organisées pour Halloween. Cette mode récente, apparue au début du XXIe siècle, est donc critiquée au motif d’appropriation culturelle. L’orange et le noir sont les deux couleurs traditionnellement associées à Halloween.

Dans les produits et les images plus récents, les couleurs mauve, vert et rouge peuvent être retrouvées. L’usage de ces couleurs est alors, en partie, dû à leur usage dans les publicités ayant rapport à cette fête depuis plus d’un siècle.

Articles recommandés

2 commentaire

  1. Ho je découvre que la lanterne était un navet à la base. J’aime bien ce genre d’article où u on apprend des choses. Merci

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

%d blogueurs aiment cette page :