Coming-of-age et Asexualité : It Doesn’t Mean Anything

Titre : It Doesn’t Mean Anything
Auteur.e : Sarah Whalen
Langue : Anglais [pas de traduction prévue pour le moment]
Genre.s : Romance/Queer
Mots-clés : Young-Adult; Queer (Asexualité); Romance
Nombre de pages : 481

Résumé : Le premier semestre de Spencer au Ravens College se passe étonnamment bien. Tout d’abord, elle aime bien sa colocataire et s’installe rapidement dans une routine : elle prend tous ses repas avec les deux mêmes personnes, étudie à la bibliothèque avec Nick, un étudiant qu’elle trouve un peu insupportable, et passe du temps dans le café du coin.
Son nouvel environnement signifie aussi qu’elle essaie de nouvelles choses, comme les rencontres sur Tinder. Mais Spencer n’arrive pas à comprendre pourquoi l’idée du sexe la fait fuir. Jusqu’à ce qu’elle rencontre le mot « asexuel » et que, pour la première fois, elle ne se sente pas si seule.
Alors que Spencer et Nick commencent à passer plus de temps ensemble, elle se rend compte qu’elle ne ressent ni panique ni dégoût lorsqu’ils se touchent, et se demande si cela signifie qu’il y a de l’espoir pour une relation épanouissante et amoureuse sans sexe.
Mais malgré la réciprocité de ses sentiments, Nick a ses propres réserves, ce qui amène Spencer à se demander si le risque en vaut la peine.

L’intrigue

Spencer arrive à l’Université et fait un jour la connaissance de Nick, alors qu’elle étudie à la bibliothèque. Leur amitié fleurit petit à petit, même si Spencer a mauvais caractère et est assez méchante envers Nick 80% du temps. Le jeune homme est clairement une bouffée d’air frais dans la vie de la jeune femme, qui passait jusqu’ici tout son temps avec ses deux meilleurs amis.

Les deux passent leur temps à flirter sans s’en rendre compte et lorsqu’ils prennent conscience de leurs sentiments, Spencer les assume alors que Nick fuit (et il va faire ça pendant environ…60% du roman). Josie (la cousine de Nick), ainsi que les deux meilleurs amis de Spencer essaient de jouer les médiateurs pour les aider à prendre conscience de leurs sentiments (surtout du côté de Nick).

/!\ Attention tigger warnings : Le coloc’ de Nick agresse sexuellement Spencer à deux reprises.

Les personnages

  • Spencer : personnage principal, elle est asexuelle (sex-repulsed) et l’assume complètement. Elle ne croit pas aux relations amoureuses parce qu’elle considère son asexualité comme un frein (qui voudrait sortir avec quelqu’un qui ne veut pas de relations sexuelles) et même si elle le montre peu, ça la blesse énormément. Elle va petit à petit s’attacher à Nick et malgré son caractère de cochon 99% du temps, elle finit par s’adoucir en sa présence et à tomber amoureuse. Malgré tout, rien n’est simple et Nick passe son temps à la rejeter, ce qui la peine beaucoup. Elle a aussi des soucis avec sa mère.
  • Nick est l’autre personnage principal du roman. Bien qu’il ne soit pas sur le spectre LGBT+, il reste un allié et la sexualité de Spencer lui importe assez peu. Si il voit d’abord la jeune femme comme une amie, il commence à avoir des sentiments, ce qui lui fait très peur pour plusieurs raisons. Déjà, il a 21 ans alors que Spencer en a 18 et même si ce n’est pas illégal, l’écart d’âge luo fait craindre des représailles. Ensuite, il a eu le malheur d’emmenager avec probablement le pire coloc’ de l’histoire de l’Humanité, un autre garçon de 21 ans qui cherche à coucher avec tout ce qui bouge, peu importe l’âge (donc Nick a peur d’être vu comme son coloc’ si il sort avec Spencer). Il a aussi une super cousine qui est dans une relation assez bizarre.

Les messages

  • Être asexuel.le n’est pas un défaut, n’est pas une maladie, n’est pas un problème : c’est juste une partie en plus de ton être, comme avoir les cheveux bruns ou les yeux verts.
  • Une relation est basée sur deux individus et il faut que les deux personnes soient prêtes mentalement et émotionnellement pour cette relation pour qu’elle marche.
  • Les traumas sont réels et ils peuvent impacter la moindre petite chose au quotidien, et il est important d’en être conscient et de ne pas trigger ceux des autres.

Être asexuel.le : qu’est-ce que ça veut dire ?

Asexuel.le : Terme utilisé pour décrire une personne qui ne ressent aucune attirance sexuelle envers des personnes de tout sexe. L’asexualité est une orientation sexuelle et diffère du célibat, en ce que le célibat est le choix de s’abstenir de s’engager dans des comportements sexuels et de ne pas commenter ses attirances sexuelles. Une personne asexuée peut choisir de se livrer à des comportements sexuels pour diverses raisons, même sans éprouver d’attirance sexuelle. L’asexualité est une identité et une orientation sexuelle ; ce n’est pas une condition médicale. L’attirance sexuelle n’est pas nécessaire pour qu’une personne soit en bonne santé.

Articles recommandés

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

[instagram-feed]