Cosmétique, Paris, zombies : Paris Z Week


Auteure : Aurélie Gerlach
Editeur : Gulf Stream
Genre : Science-Fiction
Nombre de pages : 304

Résumé :  » Surréaliste, atroce, apocalyptique… Le lancement de la crème de beauté Selenium continue de faire parler de lui. L’actrice et influenceuse Neomi Swan, égérie de la marque, en a documenté l’horreur absolue sur Instagram. Les images montrent les invités pris de pulsions sanguinaires, menant des attaques d’une violence inouïe. On y distingue du sang, et des morceaux de chair humaine jonchent le sol. Une scène digne d’un film de zombies ! Le gouvernement a placé la zone en quarantaine, exhortant même à utiliser la violence si la confrontation avec un infecté est inévitable. Impossible d’en savoir davantage ! Combien de morts ? Que deviennent les personnes barricadées dans la zone ? Les fans de l’actrice réclament déjà un rapatriement… « 

C’est LE roman que j’avais prévu de lire pour Halloween. Et j’ai plusieurs fois dû repousser ma lecture pour pouvoir poster mon avis PILE à Halloween (et ce n’était pas facile !). L’intrigue se déroule à Paris, il est question de zombie, c’était le roman parfait pour passer ma fête favorite (juste après Noël). Je remercie les éditions Gulf Stream pour cet envoi, je voulais vraiment découvrir ce roman ! Allez, plongeons dans un Paris post-apocalyptique et essayons de ne pas laisser les zombies manger nos cervelles ^^

Mon avis complet :

Tout comme lorsqu’une influenceuse du nom de Neomi, est invitée à la soirée d’inauguration d’un produit dont elle a fait l’éloge sur ses réseaux un peu plus tôt. Il s’agit d’une crème pour la peau dont le but est de ralentir le vieillissement. Jusque-là, rien d’anormal. La soirée se déroule normalement et Naomi va pour prendre la parole. Un simple speech, selon elle. Du moins, jusqu’à ce que les deux autres célébrités qui l’ont testé se jettent sur les gens dans la foule pour tenter de les manger.

C’est à ce moment-là que l’histoire démarre et que petit à petit, une bonne partie de la ville de Paris se change en zombie, cherchant à manger d’autres êtres humains. Neomi, qui semble ne pas être touchée par le virus, s’enfuit et finit par tomber sur deux autres rescapés, Jude et Tim. Les deux arrivants étaient également à la soirée, une pour dénoncer les pratiques malhonnête de la société, l’autre pour essayer de retrouver quelqu’un. Et ensemble, les trois vont devoir se serrer les coudes malgré leurs différences pour se sortir de là et trouver l’origine de l’épidémie.

Les personnages :

Au départ, je n’appréciais pas énormément Neomi. Cliché de l’influenceuse, donc plus attachée à ses réseaux sociaux qu’à ce qui se passe autour d’elle… Elle va passer son temps à parler luxe et caprices de stars alors que des zombies sont à leurs trousses ! Mais au final, elle va devenir au fil du roman un personnage beaucoup plus humain (ce qui, pour ceux ayant lu le livre, est assez paradoxal) et j’ai adoré la découvrir plus terre-à-terre. Elle a des discussions avec Jude qui sont très touchante et pleine de vérité quant à la réalité de la vie d’influenceur/célébrité.


Jude est probablement le personnage le plus simple à apprécier. Elle garde ainsi les pieds sur terre, réagit avec logique et elle est plus posée que les autres. Elle n’a aucun problème à s’adapter aux situations qu’elle rencontre et à les surmonter. Pourtant, elle a des failles, elle craque et elle est parfois bornée, ce qui la rend, selon moi, encore plus attachante.


Au final, le seul personnage qui ne m’a pas vraiment marqué, c’est Tim. Il est assez passif au début et dès qu’il prend l’initiative, il tombe dans un piège ou se fait avoir par quelqu’un d’autre. Jusqu’à la fin du roman, il ne va pas au bout de ce qu’il entreprend et même ses relations avec Jude et Neomi sont assez floues. Pourtant, il a un rôle assez important dans le récit.

« Paris Z Week » est un roman qui se lit vite. C’est une excellente lecture, avec des personnages intéressants et plus profond qu’il n’y parait et une intrigue originale. L’humour est assez bien dosé, les phases d’action et de descriptions se succèdent sans jamais casser le rythme… Pour moi, ce roman a tout pour être un coup de cœur d’Halloween ! Et vous savez quoi ? Même si ce n’est plus Halloween, je vous recommande de lire ce livre, parce qu’il est incroyable et plein de très bonnes idées.

Articles recommandés

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

%d blogueurs aiment cette page :