Décès, intelligence artificielle et rebellion : The Infinity Courts

Autrice : Akemi Dawn Bowman
Editeur : Simon&Schuster
Nombre de pages : 465
Genre : Fantasy

Résumé

Nami Miyamoto, 18 ans, est certaine que sa vie ne fait que commencer. Elle a une famille formidable, vient d’obtenir son diplôme d’études secondaires et est en route pour une fête où toute sa classe l’attend, y compris, surtout, le garçon dont elle est amoureuse depuis des années.

Le seul problème? Elle est assassinée avant d’y arriver.

Lorsque Nami se réveille, elle apprend qu’elle se trouve dans un endroit appelé Infinity, où la conscience humaine va lorsque les corps physiques meurent. Elle découvre rapidement qu’Ophélie, une assistante virtuelle largement utilisée par les humains sur Terre, a pris le contrôle de l’au-delà et se fait maintenant passer pour une reine, forçant les humains à la servitude comme elle avait été forcée de servir dans le monde réel.

Pire encore, Ophélie se rapproche de plus en plus de la réalisation de ses grands projets d’éradication définitive de l’existence humaine. Alors que Nami travaille avec une équipe de rebelles pour faire tomber Ophélie et sauver les humains emprisonnés, elle est obligée de tenir compte de son passé, de son avenir et de ce qui nous rend vraiment humains. L’auteure primée Akemi Dawn Bowman présente un conte incisif et bourré d’action qui explore de grandes questions sur la technologie, le chagrin, l’amour et l’humanité.

Je pense, ce n’est un secret pour personne, que vous connaissez mon amour pour les dramas coréens. Donc, si je vous dis que j’ai trouvé un livre inspiré par le drama « Hotel Del Luna »… Vous vous dites : « elle l’a acheté », pas vrai ? (ce n’est pas vraiment une question.) Je suis tombée dessus par hasard, j’ai promis de donner mon avis dessus si je l’achetais, il se trouve que…je l’ai acheté. Déjà, la couverture est incroyable. Le résumé donne envie. On va suivre Nami Miyamoto. C’est une jeune adolescente de dix-huit ans, qui décède à la suite d’une fusillade dans une station-essence. Toute l’histoire se déroule donc dans le monde d’Infinity. Le monde où vont les âmes décédées pour vivre en paix. Vous êtes prêt ? C’est parti.

I/ L’intrigue

On rencontre donc Nami Miyamoto lors de sa dernière soirée. On la présente comme pleine de vie, très attachée à sa petite sœur. Elle a des parents plutôt strict mais bienveillant (et un père un peu geek). Elle se rend à son bal de promo. Son dernier avant de partir à l’Université et où l’attend son meilleur ami (devenu récemment son petit-ami) Finn. Sur le chemin pour retrouver ses amis, elle reçoit un appel de son amie Lucy. Elle lui demande d’aller acheter de l’alcool pour la soirée… Parce que la personne qui devait s’en charger ne peut plus venir.

D’abord réticente (ses parents ne lui pardonneraient pas une dépense aussi énorme que celle-ci, surtout pour de l’alcool), elle finit par accepter pour ne pas ruiner la soirée des autres. C’est là qu’elle s’arrête dans une station-essence. Elle n’a même pas le temps de trouver le rayon alcool qu’une fusillade débute. Et c’est là, alors qu’une petite fille de l’âge de sa sœur déambule dans les rayons, sans comprendre le danger, que Nami perd la vie en essayant de la sauver de la balle qui lui fonçait dessus. Et elle se réveille à Infinity.

II/ L’intelligence artificielle

La deuxième subtilité du livre, c’est que dès le début, on nous présente aussi Ophélia. C’est une Intelligence Artificielle sous forme de bracelet, qui facilite la vie des humains (elle peut interagir avec eux, envoyer des messages pour eux, créer des playlists aussi, un peu comme Jarvis ou Friday pour Tony Stark/Iron Man).

Et c’est lorsqu’elle arrive à Infinity que Nami apprend que c’est Ophélia qui contrôle ce monde et « force » les âmes décédées à lui obéir, de la même manière qu’on la force à obéir dans le monde des vivants. Et avec elle, quatre « Prince » et quatre « Royaume » pour diviser les âmes sous son contrôle.

Nami n’a pas d’autre choix que de rejoindre un groupe de Résistant et détrôner la « Reine Ophélia », ce qui va l’amener à se confronter à son passé, son futur et son présent. Et remettre en cause son humanité. Dans ce groupe, il y a Ahmet, Shura et Théo, qui sont les premiers à porter secours à Nami et à lui expliquer les tenants et aboutissants d’Infinity. Et on comprends rapidement en quoi « Infinity » est plus dangereux que d’être en vie, en fait.

III/ Le roman et les personnages

Le roman est addictif. Une fois lancé, on a aucune envie de lâcher la lecture ou de fermer le livre. On est dedans du début à la fin. Et c’est n’est qu’un tome 1 ! Nami est extrêmement réaliste et touchante. Elle est jeune et sa vie lui est arrachée très tôt. Il y a (surtout au début du roman) de très beaux dialogues où elle parle justement de ça, du fait qu’elle soit morte jeune et que du coup, tous les gens qui sont importants pour elle vont vieillir et devenir important pour d’autres personnes, et qu’au final elle ne sera plus qu’un bref souvenir pour eux (alors qu’eux représente toute sa vie).

Elle mûrit énormément dans ce premier tome (et j’ai déjà hâte de voir ce que vont apporter les suites à ce personnage) et devient véritablement une « adulte » si on peut le dire. Et que dire de plus, si ce n’est que la fin me donne envie de hurler et de frapper quelqu’un ? Le plot twist… Je n’étais pas prête !

Conclusion

Si je n’avais qu’un conseil à vous donner : lisez ce roman.
Quand j’ai vu qu’il était inspiré par « Hotel Del Luna », j’ai eu envie de le lire. Mais hormis le fait que tout se déroule dans le monde des morts, je n’ai pas vu le lien avec le drama. L’intrigue est incroyablement bien construite et développée. Les personnages sont géniaux. Attachants pour certains, très énervants pour d’autres et un peu trop naïf par moment. Nami est incroyable et j’ai adoré son parcours. J’espère sincèrement que dans le tome 2, elle aura le droit à un peu de paix, elle le mérite. Et j’ai hâte de savoir si les humains et les IA pourront cohabiter ou s’il faudra que l’une des deux races s’éteignent pour que la paix revienne.

Articles recommandés

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

%d blogueurs aiment cette page :