Enquête, thé et scones : 669 Peony Street

Auteure : Mélanie Launay
Editeur : Michel Lafon
Genre : Fantastique

Résumé

Bienvenue à Sleepy Hawthorn, petite ville paisible de l’Angleterre victorienne. George Breathman, son éminent docteur, est à la veille de révéler une découverte qui pourrait changer le destin de toute l’humanité. Mais le fruit de ses recherches, consigné dans un carnet destiné à son associé, n’arrivera jamais jusqu’à Londres…
Point de départ d’événements inexpliqués, son terrible secret ne sera déterré que dix ans plus tard, à bord du Blooming Greenfield, un train énigmatique fonçant à toute vapeur à destination du 669 Peony Street, où se dresse un impénétrable manoir.
Un voyage hors du temps, où le point de vue de chacun n’est pas toujours la vérité…

Alors, « 669 Peony Street » est une lecture qui est dans ma PAL depuis bien trop longtemps. C’est une lecture qui m’intriguait pas mal. Je trouvais la couverture très jolie et le résumé m’avait donné envie de me lancer dans l’histoire. Je n’avais pas vraiment d’attentes particulières, j’étais juste curieuse. Et comme je voulais essayer de terminer un maximum de services presses au mois de Février, je me suis plongée dedans lors d’un voyage en train assez long. Qu’est-ce que j’en ai pensé ?

Mon Avis Complet

En fermant le livre, je ne savais pas comment j’allais en parler. Pas parce que je n’ai pas aimé, au contraire. J’ai bien aimé cette lecture. Il y a des personnages attachants, une intrigue intéressante et un concept derrière ce livre qui est plutôt sympathique. L’ambiance est top, la plume de l’autrice est très agréable et fluide donc vraiment, à ce niveau-là, j’ai apprécié ma lecture. Maintenant… J’ai trouvé ce livre un peu…confus ?

Dans le sens où certains personnages sont extrêmement excentriques, certes, mais surtout, il y en a trop. A chaque chapitre (ou presque) on change de groupes de personnages, on découvre un peu tout le monde aux fils des pages mais du coup, il m’a été quasi-impossible de me souvenir de tout le monde. Surtout que certains personnages sont vraiment tertiaires dans l’histoire donc je ne savais même pas pourquoi on faisait dix pages sur eux quoi.

En dehors de ça, certains chapitres nous ramenaient dans le passé mais rien ne nous l’indiquait. On devait, grosso modo, le deviner tout seul. Et ça devient un challenge quand, en plus de ne plus savoir qui est qui, on doit par ailleurs deviner en quelle année nous sommes, de quel personnage on nous raconte le passé et en quoi c’est important pour la ligne temporelle principale. Mais je suis tout de même allée jusqu’au bout du roman, parce que je trouvais l’intrigue et le concept vraiment chouette (et je voulais connaître la fin). Mais voilà, après ces 300 pages de lecture, je ne sais vraiment pas quoi retenir de ce livre.

Conclusion

Ce fut une lecture intéressante et un peu loufoque. Si vous aimez le surnaturel, l’ambiance très anglaise, le thé, les scones et les enquêtes, alors vous allez probablement apprécier votre lecture (le suspens fonctionne vraiment bien !). Je vous conseille de découvrir cette lecture et vous faire votre propre avis, comme toujours 😊 !

Articles recommandés

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

%d blogueurs aiment cette page :