Esprits malveillants, croyances populaires et Afrique : Shetani

Pour finir les article sur la mythologie africaine, j’ai décidé de m’attaquer à une créature. Parmi toutes les créatures que je connaissais déjà de cette mythologie (comme les Azizas, ces fées maléfiques qui vivent dans les forêts), j’ai préféré m’orienter vers une destination inconnue : les Shetanis. Et comme vous le verrez très prochainement, ce sont loin d’être des enfants de coeur….

Les Shetani sont des esprits de la mythologie et des croyances populaires d’Afrique de l’est . Généralement malveillants, possédant de nombreuses formes et de nombreux pouvoirs différents, les shetani sont très populaire dans l’art sculptées, en particulier par le peuple Makonde de Tanzanie, du Mozambique et du Kenya. Physiquement, les shetani apparaissent comme des figures humaines et/ou animales déformées de la réalités. La croyance en des shetani est une continuation contemporaine de la croyance pré-islamique. En plus des Makonde qui perpétuent une tradition de sculpture, d’autres peuples, tels que les Segeju de Tanzanie, reconnaissent huit ou dix tribus d’esprits, avec chaque individu ayant son propre nom et sa propre personnalité, continuant encore de croire en la possession et l’exorcisme des shetani.

Il existe de nombreux types de shetani, avec différents attributs, et ils prennent de nombreuses formes; abstrait, animal, anthropomorphe et leurs combinaisons. Qu’il soit à une jambe ou à un bras, cyclope ou avec des orifices et des appendices exagérés, la nature essentielle des shetani avec une figure humaine asymétrique déformée est un archétype mondial commun.4 Une sculpture typique, réalisée en ébène ou en bois noir africain, pourrait avoir «un œil, une bouche ouverte et édentée et un corps penché en arrière, la tête tournée dans le mauvais sens».

Il existe différentes classes de shetani, par exemple:

  • le dangereux ukunduka , qui se nourrit de rapports sexuels
  • le caméléon shetani, un carnivore aux habitudes exagérées du lézard,
  • le shuluwele médicinal inoffensif qui recueille des herbes pour les sorciers

Certains esprits, comme l’exceptionnellement malinPopo Bawa ( « chauve-souris »), associée à « la saleté et la sodomie violente» dont une odeur de brûlé et de soufre est annonciatrice de sa présence dans la maison.

Articles recommandés

4 commentaire

  1. Je vois que tu es très branchée mythes , mythes très poussés je dirais même mais toujours un plaisir d’apprendre un peu plus

  2. Malgré sa mauvaise réputation .) la statuette es plutôt sympa !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

%d blogueurs aiment cette page :