La Déesse Morrigan

J’ai toujours eu une certaine fascination pour les Dieux et les Déesses celtiques. Je ne sais pas vraiment pourquoi, si c’est parce que le folklore mythologique autour de cette culture est incroyable ou si c’est mon habituel fascination pour la mythologie quelle qu’elle soit. Dans tous les cas, j’adore cette mythologie et je me dois de vous parler de ma Déesse favorite : Morrigan.

Dans la mythologie celtique irlandaise, Morrigan (qu’on nomme souvent LA Morrigan ou Morrigu) signifie Grande Reine. Fille d’Ernwas, des Tuatha Dé Danann, c’est la déesse de la bataille, des différends, de la victoire, de la mort et de la fertilité.

Elle possède une triple identité composée de Macha (Plaine), de Nemhain (« frénésie ») et de Badba (« corneille » ou « corbeau »). Sous cette forme, elle survole les champs de bataille et choisit ses futures victimes.

Elle est la déesse de la mort, mais aussi de la sexualité, de la guerre et de la fertilité. Elle possède une chevelure rouge et une énergie démoniaque qui est réputée pour sa puissante influence sur la vie des Celtes. Son nom signifie aussi « Reine des Fantômes ».

Déesse dite guerrière, elle n’est pas essentiellement une combattante, mais procède à la qualification des héros. Elle était capable d’inspirer la panique ou de posséder un guerrier au point de le faire entrer dans une frénésie meurtrière. Elle utilisait la magie afin d’influencer l’issue des combats et pouvait aussi se transformer en animal: louve, corneille. Détentrice des savoirs, elle est notamment sous la forme Bodb (la Corneille) l’annonciatrice des destins.

Elle est l’épouse du dieu-druide le Dagda. Sur les champs de bataille, elle apparaît souvent comme corbeau ou corneille et pour l’invoquer, il faut croasser. Son équipage est rouge, son cheval qui n’a qu’une seule patte l’est aussi, et elle même est rousse avec une cape rouge. Le rouge, couleur de sang et de la mort en fait la déesse des Morts; d’où sa désignation comme étant la Reine des Fantômes.

Elle était dépeinte tantôt comme une jeune femme d’une très grande beauté, tantôt comme une vieille femme hideuse au rire plein de haine. Elle possédait de multiples visages.

Articles recommandés

8 commentaire

  1. Suis une grande fana des mythes de préférence celtiques, scandinaves ou grecs/romains; j’ai pas mal de bouquins que je lis et relis de temps en temps; sans parler des pavés comme L’Illiade….

  2. Merci beaucoup pour cette présentation.

  3. Hello,
    J’aime beaucoup tout ce qui touche au celtique (sans pour autant vraiment m’y connaître).
    Merci pour la découverte de ce personnage
    Maryline

  4. Il y a peu j’ai découvert qu’en plus de la signification bretonne de mon prénom que je connaissais déjà, je porte le nom de cette déesse et j’avoue que je trouve ça hyper badass de porter le même nom qu’une déesse de la Guerre et de la Mort x) Du coup, j’ai trouvé un livre sur elle et je l’ai mis dans une liste pour plus tard, haha x) Elle m’a aussi mise sur la piste de l’identification d’un des personnages de mon roman à la Mort ! D’ailleurs, j’apprends grâce à ton article qu’elle a des cheveux rouges, ce qui renforce encore mon personnage qui se teint les cheveux avec du sang pendant la majeure partie du roman !

    Je trouve cette déesse assez fascinante à vrai dire !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :