La Mort et des légendes : les Faucheur.euses

Qu’entends-on par le mot « faucheur », exactement ? Je pense qu’on a tous la même image en tête : une cape noir, une faux et une furieuse envie d’arracher l’âme des gens. Non ? Wikipédia nous dira même que c’est « la personnification de la mort en tant qu’entité vivante, consciente et sensible. Elle est liée à l’idée de la mort et à son poids historique et philosophique considérable. Selon les langues, elle est un personnage soit féminin, soit masculin. Elle est souvent représentée sous forme d’un squelette (ou d’un corps squelettique présentant quelques rares lambeaux de peau sur certains os), parfois vêtue d’un grand manteau noir à capuche et d’une cape ».

La Légende

Dans le folklore occidental moderne, la Mort est ainsi représentée comme un squelette. Elle porte une robe, une toge noire avec capuche, et éventuellement avec une grande faux. La Mort est alors connue sous le nom de « la Grande Faucheuse » ou tout simplement « la Faucheuse ». Ce symbole d’origine italienne est alors très présent durant tout le Moyen Âge et à la Renaissance. Notamment dans les peintures apocalyptiques et macabres comme celle de Pieter Brueghel l’Ancien (Le Triomphe de la Mort). À une époque où la peste noire faisait des ravages, la faucheuse représentait alors un être terrifiant venu happer les vivants. Les allégories de la mort ont ainsi été reprises maintes fois dans des œuvres plus récentes. Notamment liées à la fantasy, avec la même symbolique qu’à leur origine.

La Peste Noire

C’est donc au XIVe siècle, lorsque l’Europe a été ravagée par la peste noire,que la légende naît. Dans certaines villes, une personne sur cinq est morte de la peste. Les cadavres en décomposition se sont ainsi entassés dans les rues et tout le monde a eu des êtres chers à pleurer… Pendant la mort noire, les artistes ont ainsi commencé à peindre la mort comme un personnage horrible venant d’un mystérieux sanctuaire. Des squelettes, armés d’outils meurtriers, dansaient parmi les victimes de la peste dans la rue ou montaient des chevaux blancs avec des chariots pleins de cadavres.

Finalement, une silhouette à la cape noire (première Grande Faucheuse reconnaissable) a commencé à apparaître à la tête de ces processions abominables. Sa tunique noire et sa faux courbée ont donc peut-être été inspirés par des médecins spécialistes de la peste. Ces derniers portaient en effet un linceul noir et des masques en forme d’oiseau pour se protéger de la contamination. Le nom de « La Grande Faucheuse » n’apparut qu’au XIXe siècle, bien que « La Faucheuse » fut le surnom de la mort depuis le XIIIe siècle.

Les Divinités de la Mort

Il existe dans toutes les mythologies des divinités qui incarnent la Mort ou certains de ses aspects :

  • Ankou (Breton)
  • Anubis (Égyptien)
  • Anupet (Égyptien)
  • Andjéty (Égyptien)
  • Chesmou (Égyptien)
  • Osiris (Égyptien)
  • Ammit (Égyptien)
  • Thanatos (Grec)
  • Azraël (l’Ange de la Mort dans le judaïsme)
  • La Camarde Hel (Scandinave)
  • Izanami (Shinto)
  • Mictlantecuhtli (Aztèque)
  • Morrigan (Irlandais)
  • Mot (Cananéen)
  • Orcus (Romain)
  • Odin (Scandinave)
  • Pluton (Romain) / Hadès (mythologie grecque)
  • Perséphone (mythologie grecque)
  • Shemal (Sémitique)
  • Shinigami (Japon)
  • Sielulintu (Finlandais)
  • Yama (Hindou)
  • Yanluowang (Chinois)

Source : Crâne Faction

Articles recommandés

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

%d blogueurs aiment cette page :