La Triade Lunaire, partie 2 : Hécate

Après Séléné, symbole de la pleine lune, voici Hécate, la nouvelle lune ! Enfin…c’est UN de ses (très) nombreux attributs ! En effet, Hécate est l’une des Déesses les plus complexes de la mythologie grecque et romaine. Contrairement à ce que l’on pense, c’est une Déesse pré-olympienne (elle était là avant la naissance de Zeus) ! Son culte et ses attributs ont beaucoup évolué avec le temps.

Hécate est la fille de Persès, Titan de la Destruction et Astérie, Titanide de la Nuit Etoilée et des Oracles Noctures ! Certaines sources en font la fille du Tartare, ou la mère de Scylla, le montre des mers (ce qui est visiblement faux, la Déesse étant listée comme vierge ». Après, la virginité est relatif pour les Titans donc bon…). Elle est également assimilée à Artémis et Séléné pour son lien avec la Lune. Hécate est une Déesse bienveillante, toujours prête à porter secours et assistance à quiconque en fait la demande, quel que soit le domaine (là où les autres divinités n’ont qu’un champ d’activité, elle peut un peu tout faire, un vrai couteau-suisse !). Elle confère donc la santé, la victoire et la sagesse et est également surnommée « kourotrophos« , « celle qui nourrit les hommes ». Elle porte aussi chance aux marins et aux chasseurs (d’où son lien avec Artémis). Puis, avec le temps, elle fut associé à Déméter ou est devenue la déesse des lieux de passage et des routes, la protectrice des portes et des entrées des maisons. Il faut donc retenir qu’Hécate a un sacré CV.

Avec le temps, c’est cette image de Déesse des routes qui est restée. On lui dresse alors une station à tous les carrefours. Nommées hékatéion, ces statues sont des monuments à trois têtes ou constitués de trois femmes se donnant la main, adossées à une colonne, coiffées d’un kalathos (la coiffure en corbeille rituelle). On y déposait des offres alimentaires, qu’on appelait « les repas d’Hécate » ou on y sacrifiait des chiens, l’animal parfois associé avec la Déesse (je me dédouane de toutes responsabilités si vous décidez d’offrir votre chien à la Déesse mais ne le faites pas svp). Puis, son image change encore et les textes accroît son lien avec le monde d’en bas. Désormais associée à Perséphone, elle devient la Déesse des Enfers et des Morts. Elle rôde dans les cimetières, précédée par les hurlements des chiens et apparaît sous des formes spectrales ou animales comme celles de la chienne, de la louve ou de la jument…. Elle devient alors Hécate la terrible, protectrice des magiciens et des sorciers (oui, ça allait vite les changements de surnom à l’époque).

Son image continue de changer aux fils des années. Pour Proclus, Hécate est l’âme du monde, la médiatrice entre le monde humain et le monde divin. Elle est alors honorée à nouveau comme la déesse des carrefours parce qu’elle relierait les enfers, la terre et le ciel. Elle est aussi la déesse de l’ombre, qui suscite les cauchemars et les terreurs nocturnes, ainsi que les spectres et les fantômes. Elle est la magicienne par excellence et la maîtresse en sorcellerie à qui font appel tous les magiciens. Certains sources en font la créatrice de la lignée des puissances sorcières telles que Médée ou Circée.
Oh !
Le saviez-vous ?
Vous pensiez peut-être que Perséphone fut la première à dompter Hadès ?
Que nenni ! C’est bel et bien Hécate qui fut sa première épouse, avant de céder sa place à Perséphone, bien plus tard. Elle était d’ailleurs un des témoins de l’enlèvement de cette dernière et a aidé Déméter à retrouver sa fille. Le flambeau enflammé demeure l’un de ses attributs et lui a valu le surnom de Lucifera (donc voilà d’où vient le nom « Lucifer »…). En tant que gardienne des Enfers, elle possède un fouetun glaive et les clefs du royaume infernal. Elle apparaît coiffée de serpents (nous rappelant une certaine Médusa). 

Le nom d’Hécate correspondrait, étymologiquement, au nombre cent car lui offrirait cent victimes à la fois. Dans l’Antiquité, une hécatombe désignait d’ailleurs un sacrifice de cent bœufs. Certains pensent encore que la divinité infernale retient cent ans les âmes dont les corps sont privés de sépulture.
L’expression « descendre chez Hécate » signifie « mourir ».

Les surnoms d’Hécate sont, entre autres :

  • Atropaia (Celle qui éloigne le mal)
  • Chtonia (Celle de la Terre)
  • Enodia (Celle des Chemins)
  • Kleidukos (Porteuse de Clés)
  • Kourotrophos (Celle qui Soigne)
  • Melana (la Noire)
  • Ourania (Celeste)
  • Perseis (Lumière)
  • Phosphoros (Porteuse de Lumière)
  • Propolos (Guide)
  • Propylaia (Gardienne des Portes)
  • Fluoros (Le nom de mort et son séjour)
  • Skotia (Celle des Lieux Obscurs)
  • Soteira (Délivrance)
  • Triformis (Aux Trois Aspects)
  • Trioditis ou Trivia (Chemin Triple)

Articles recommandés

22 commentaire

  1. coucou ben dis donc je suis calée en mythologie mais là j’en apprends encore un peu plus 🙂

    1. Ravie de l’apprendre 😍🧡

      1. c’est quand même très complexe non ?

  2. J’adore les histoires sur la mythologie , merci pour ce personnage

    1. Mais de rien, avec plaisir !

    2. Lestestsdestephanie

      Je suis pas du tout calé en mythologie 😅

      1. Il faut de tout pour faire un monde !

      2. En tout cas tu présentes bien tes personnages

  3. Tes connaissances sont impressionnantes et j’en apprends chaque fois que je te le lis. Je découvre d’ailleurs l’origine du mot hécatombe ! Merci pour ces découvertes !

  4. Hello, et bien me voilà incollable sur Hécate🥰

  5. Hello ! Toujours un plaisir de voir tes petits montages ahahah

  6. Personnelement je n’y connais rien en mythologie. Merci pour ton article

  7. Coucou,

    je trouve ça très sympa d’en apprendre un peu plus sur la mythologie grâce à ce genre d’article 🙂

    Merci.

    Bise

  8. Merci pour ce petit cours de mythologie !

  9. Les tests de Stéphanie

    Personellement je ne suis pas trop mythologie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :