Le Prix de l’Arrogance

Auteure : Cristina De Azevedo
Edition : Editions Baudelaire
Genre : Contemporain
Nombre de Pages : 334

Résumé : Si l’on vous subtilisait ce que vous aimez le plus du jour au lendemain, quelle serait votre réaction ? Gabriel et Sandra, deux êtres que tout oppose, devront s’unir, afin de reprendre ce qu’on leur a volé. Ils seront amenés à coopérer, sans se douter un seul instant que tout est orchestré par un être maléfique…
Trépidante et mystérieuse, cette aventure nous transporte dans un univers fantastique, au dénouement surprenant.

Je crois que le Challenge livresque auquel je participe, le #ChallengeDesDéesses m’inspire ! En ce moment, je carbure niveau lecture, au point d’avoir 6 livres d’avance sur mon objectif de l’année qui est de 60 livres en un an (sachant que pour y parvenir, je dois lire un certain nombre de livres par semaine et là j’en ai 6 d’avance). Je vais pouvoir me reposer cet été je pense et lire un peu moins pour me concentrer sur d’autres choses (comme ma famille, par exemple ?). Et en parlant de famille… Je vais vous parler de ce roman, « Le Prix de l’Arrogance ». Un service presse envoyée par la maison d’édition à la demande de l’auteure et que j’avais hâte de découvrir (j’adore découvrir les services presses !). Alors, qu’en ais-je pensé ?

On commence l’histoire en découvrant l’héroïne, Sandra, qui nous fait part d’un bien étrange rêve. Quelques pages plus tard, nous la retrouvons en plein accident de voiture où un homme et une femme, qu’elle tente de secourir, la projette visiblement avec une sorte de force extérieure plus loin, juste quelques secondes avant que la voiture n’explose. Suite à cela, assez perturbée, Sandra rentre chez elle et apprend qu’on a retrouvé sur un des sièges de sa voiture une bien étrange boîte qu’elle ne parvient pas à ouvrir. Autrement dit, un départ sur les chapeaux de roue (si vous m’accordez le jeu de mot). En dehors de ça, le personnage de Sandra est assez agréable. C’est une jeune femme un peu perdue et seule, qui se contente de son train-train quotidien tout en rêvant de pouvoir faire plus, jusqu’au jour où la vie lui offre ce « plus » de manière assez violente, si je puis me permettre. Ensuite, nous passons au chapitre suivant, du point de vue de Gabriel. Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il est incroyablement pénible ! Je pense qu’il est impossible d’apprécier Gabriel au début du roman. Il est clairement dans son monde, insolant et grossier, considérant les autres comme ses esclaves. Et ce n’est pas parce qu’il passe une « mauvaise journée » que je vais l’excuser ! Finalement, le rapprochement entre nos deux héros se fait de façon plutôt rapide (et violente aussi). Et c’est là que le mystère s’épaissit.

La première rencontre entre nos deux héros fut aussi chaleureuse que je l’imaginais (encore de l’ironie). Gabriel était indélicat et brutal tandis que Sandra essayait de rester sensible et polie, il n’en fallait pas plus pour que ça dérape ! Suite à leur rencontre, les deux font face à des événements étranges. D’abord Gabriel, puni pour son comportement exécrable, se voit vieillir rapidement, au point de devenir un véritable grand-père en l’espace d’une semaine. De son côté, Sandra se voit devenir plus mince, plus sexy bref, elle devient l’image de la femme qu’elle rêvait d’être, sans comprendre pourquoi. Leurs vies changent du tout au tout, mais ils semblent pourtant être connectés, Gabriel pouvant apparaître à n’importe quel moment à l’endroit où se trouve Sandra grâce au pendentif de cette dernière. Une connexion qu’on ne parvient pas à expliquer, en premier lieu. Comme les personnages, on se laisse happer par ces apparitions brèves et soudaines et on regarde simplement leur relation évoluer au fil du temps, passant de la haine à l’amour en quelques pages. Je dois avouer que la fin m’a un peu perdue au niveau des noms des personnages, notamment (la différence entre Gab’ et Gabriel, par exemple ?) mais je crois qu’en relisant j’ai fini par comprendre. Dans tous les cas, une fin parfaite pour ce récit !

Au final, je dirais que c’est un excellent parcours initiatique que nous propose ce roman avec des personnages qu’on apprend à aimer et qu’on redécouvre tout au long du récit !

Articles recommandés

12 commentaire

  1. Cristina de Azevedo

    Me voilà comblé par ce retour. Merci infiniment.

  2. Merci beaucoup pour ton avis sur ce roman.
    C’est vrai qu’il a l’air intéressant, j’aime ce genre d’intrigue… ou tout s’imbrique…

  3. Rondeastucieuse

    Bonjour celui ci m inspire je me le note merci

    1. Pas de soucis, merci de ton passage !

  4. coucou
    l’écriture a l’air sympa, le genre du livre me plait beaucoup
    je le note 🙂

  5. whaou 60 livres par an, si j’en lis 3 entierement c’est déjà bien ! dire qu’avant je lisais enormémement

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retrouvez-moi sur Instagram !