Le triangle amoureux légendaire : Arthur, Guenièvre et Lancelot

Quand on parle des légendes arthuriennes, l’histoire la plus connue après celle d’Arthur et d’Excalibur, c’est bien celle qui réunit le roi Arthur, la reine Guenièvre et le chevalier Lancelot. On a même tendance à considérer qu’il y a une amitié profonde entre les deux hommes. La légende arthurienne est en grande partie marquée par le roman courtois, donc certains textes n’hésitent pas à dire qu’Arthur et Guenièvre étaient épris l’un de l’autre au début de leur relation. Cet amour mutuel va marquer profondément toute la relation qu’entretient Guenièvre avec Lancelot, ainsi que l’amitié d’Arthur et Lancelot. On est vraiment dans un triangle amoureux. Alors, donc, qui sont nos protagonistes ? Plus précisemment, qui est Lancelot du Lac ?

La dévotion de Lancelot pour sa belle symbolise l’amour courtois en dépit des trahisons. Lancelot est le fils du roi Ban de Bénoïc et de la reine Elaine. Descendant d’une prestigieuse lignée qui remonte au personnage biblique de Joseph d’Arimathie ayant recueilli le sang du Christ dans le saint Graal pour le rapporter en terre bretonne. Au cœur de la forêt de Brocéliande, il est enlevé par la fée Vivianne à la mort de son père, et plongé dans les eaux du lac merveilleux. Au fond du lac, se dresse un magnifique palais enchanté, où Viviane le choie et lui offre une éducation enrichissante et paisible, de chasse, combat, musique, courtoisie et de noblesse d’esprit. Elle ne lui révèle jamais sa véritable identité même si elle lui dit être fils de roi. Lorsqu’il est en âge d’affronter le monde, elle le mène à la cour du roi Arthur pour le faire adouber et qu’il connaisse l’aventureuse vie des chevaliers de la Table ronde.

Guenièvre est la fille de Léodégan de Carmelide. Créature féerique, elle est l’épouse du roi Arthur. Sa beauté et son élégance en font une figure prisée des chevaliers auprès desquels elle affirme son aura séductrice.

Arrivé à la cour, Lancelot croise celle qui va marquer son destin, la Reine Guenièvre. Pour ses beaux yeux, il accepte de devenir chevalier malgré le trouble qui le suffoque. Il devient vite le Chevalier favori du roi, qu’il sert le plus fidèlement possible malgré son amour pour la Reine. Le coup de foudre est réciproque. Les prétendantes ne manquent pas pour Lancelot, mais son cœur ne bat que pour sa reine. Les exploits répétés de Lancelot du lac, d’aventures en conquêtes, le ramènent toujours auprès de Guenièvre. Grâce à l’entremise de son ami Galehaut, autrefois combattu, il rejoint sa belle en cachette le plus souvent possible.

Guenièvre aime donc son mari, mais quand Lancelot arrive à la cours, c’est le coup de foudre. L’Amour avec un grand A, le concept d’âme sœur s’applique à eux deux. Toutefois, l’une est mariée, l’autre est fidèle à son suzerain et ami. Ils ne se jettent pas à corps perdu dans cette relation, au contraire, tout deux luttent pour étouffer leurs sentiments. Guenièvre se fait kidnapper par Méléagant et Lancelot va vivre milles aventures pour la sauver. Ce récit d’amour courtois est narré dans le Chevalier à la Charrette. Durant sa quête, Lancelot demande à un nain où a été emmenée la reine. Le nain accepte a condition que Lancelot monte dans sa charrette d’infamie, là où l’on mettait les criminels. Ce dernier hésite quelque seconde, avant d’accepter de s’humilier et bafouer son honneur de chevalier et de monter dans cette charrette. Sauf qu’il a osé hésiter quelques secondes et ça Guenièvre ne va pas lui pardonner et va lui faire la gueule comme jamais. L’amour qu’il porte pour elle aurait dû faire qu’il n’hésite pas. Elle se rend compte qu’elle est quelque peu sévère pour le coup et elle va accepter de vivre pleinement son amour pour Lancelot. Lancelot lui ne veut pas trahir la confiance de son roi, mais son ami Galehaut va le pousser à accepter son amour pour Guenièvre.

Le roi Arthur finit par surprendre les amants adultères. Lancelot doit s’enfuir laissant sa dame au pire des sorts de ceux qui ont trahi : la mort par le bûcher. Alors qu’elle s’avance vers le lieu de son supplice des cavaliers arrivent, Lancelot à leur tête. La bataille fait rage entre l’armée du roi Arthur et Lancelot. Il sort vainqueur du massacre tuant Agravain, Gareth et Gauvain, les meilleurs chevaliers du roi. Il demande alors au roi Arthur d’accepter son exil et d’épargner la reine Guenièvre. Il quitte ainsi Camelot pour ne revenir qu’à la mort d’Arthur et s’y retirer dans un monastère après avoir défendu encore une fois le trône des ennemis du défunt roi , en l’honneur de ses valeurs de chevalier de la Table ronde.

Sources : Histoire Naturelle des BibliophilesHistoireamour.com

Articles recommandés

6 commentaire

  1. Wington Stéphanie

    hé oui c’est tellement légendaire c’est vrai

    1. N’est-ce pas ❤️🧡

  2. Incontournable ! Merci pour ce bel article !

  3. On avait lu ça au collège il me semble 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :