Magie, Camelot et couronnes : The Camelot Betrayal

Auteure : Kiersten White
Editeur : Delacorte Press
Genre : Fantasy
Nombre de pages : 370

Résumé : TOUT EST COMME IL DEVRAIT ÊTRE À CAMELOT : le roi Arthur étend l’influence de son royaume avec la reine Guenièvre à ses côtés. Pourtant, chaque nuit, des rêves de ténèbres et de pouvoir inconnaissable la tourmentent. Guenièvre a peut-être accepté son rôle, mais elle ne peut toujours pas trouver sa place dans tout cela. Plus elle se rapproche de Brangien, se languissant de son amour perdu Isolde, Lancelot, se battant pour prouver sa valeur en tant que chevalier de la reine, et Arthur, tout pour tout le monde et donc jamais assez pour Guenièvre, plus elle se rend compte à quel point elle est vide. Elle n’a aucune idée de qui elle était vraiment avant d’être Guenièvre. Plus elle essaie de se revendiquer reine, plus elle se demande si Mordred avait raison : elle ne lui appartient pas. Elle ne le fera jamais. Lorsqu’un sauvetage tourne mal et entraîne la mort de quelque chose de précieux, une Guenièvre dévastée revient à Camelot pour trouver la plus grande menace à ce jour. Pas sous la forme de la Reine Noire ou d’une armée d’invasion, mais sous la forme de la vraie sœur cadette de Guenièvre. Est-ce que sa tromperie est finie ? Et qui trompe-t-elle vraiment : Camelot ou elle-même ?

Au mois de Mai, j’avais pu découvrir le premier tome d’une saga portée sur la légende arthurienne et plus précisément sur le personnage de la Reine Guenièvre. Je parle de la saga publiée en France chez DeSaxus, dont le premier tome s’intitule « La Duperie de Guenièvre ». J’avais plutôt apprécié ce premier tome malgré quelques soucis de traduction et j’ai donc décidé de poursuivre ma lecture…en VO. Fini la traduction, je m’attaque au second tome dans la langue originale ! Du coup, attention si vous souhaitez lire le tome 2 en version française, cet avis peut vous spoiler quelques intrigues du tome 1 (et un peu du 2, même si je vais faire attention de pas trop en dire non plus).

On retrouve donc Guenièvre, notre personnage principal, qui retrouve sa place de reine de Camelot. Cependant, l’avertissement de Mordred continue de la hanter : l’idée qu’elle n’a pas sa place dans ce royaume lui trotte dans la tête et ses nombreux cauchemars toutes les nuits n’arrangent rien. Heureusement, elle peut compter sur le soutien sans faille d’Arthur (je les trouve vraiment adorable ces deux-là !) et de tous les alliés qu’elle a pu se faire à Camelot dans le tome 1. Cependant, la menace de la « Reine Sombre » pèse sur tout le monde et la tension est à son comble. Et pour en rajouter une couche : la petite sœur de Guenièvre débarque à Camelot ! Si vous avez lu le tome 1, vous savez en quoi cette arrivée est plutôt de mauvaise augure pour la jeune Reine… En dehors de ça, le roman est assez bien rythmé, avec les récits arthuriens de temps à autre (notamment l’histoire de Lancelot, Morgane et Tristan/Iseult). C’est un second tome plutôt intéressant, même si j’ai tout de même eu l’impression que tout ce qui se passait était un peu là pour « gagner du temps » avant le tome 3. Il y a assez peu d’action, c’est beaucoup de quêtes secondaires et il y a des retournements de situation qui sont un peu décevant (je pense notamment à toute l’intrigue avec la petite sœur de Guenièvre qui aurait pu amener deux révélations géniales et…non).

Pour parler personnages, on retrouve exactement la même Guenièvre que dans le tome 1. Toujours aussi peu sûre d’elle sur certains points, elle reste assez passive la plupart du temps et quand elle prend des décisions, ça tourne toujours mal ou elle se retrouve à avoir eu tort. Elle agit de façon impulsive en permanence, un peu comme une enfant et j’admets que par moment, ça commençait un peu à devenir pénible. Pour autant, vers la fin, on sent qu’elle entame un vrai changement et je serais curieuse de voir comment le tome 3 va la traiter parce qu’il y a encore beaucoup de choses à réaliser avec ce personnage.
Arthur est moins présent mais il est toujours aussi adorable et compréhensif, clairement le meilleur personnage et un bookboyfriend en or massif. Il est clairement là pour brider Guenièvre dans certaines décisions et je trouve qu’ils fonctionnent très bien comme couple !
Les personnages comme Lancelot ou Morgane ont enfin le droit à une backstory mais je ne sais pas trop comment tout ça va se rejoindre sur la fin, donc ça m’intrigue.
Finalement, le personnage qui m’a le plus passionné dans ce tome, c’est la petite sœur de Guenièvre.

Au final, un tome 2 en demi-teinte. D’une part, j’ai adoré retrouver l’ambiance et les légendes arthuriennes, voir comment l’auteure a décidé de les traiter et essayer de deviner comment tout cela va se terminer…et de l’autre, le personnage de Guenièvre connaît une évolution trop lente. C’est totalement un tome 2 un peu « filler » , dans le sens où tout ce qui s’y passe n’a pratiquement aucun impact sur les personnages jusqu’à la fin. Tous les moments de tensions n’aboutissent pas et c’est seulement dans les 100 dernières pages que le roman commence à se rendre compte qu’en fait, il y a un tome 3 à teaser. C’est un peu dommage, je trouve.

Articles recommandés

5 commentaire

  1. C’est de saison, je viens de voir le film Kaamelott, ça me rappelle des choses!

    1. Ouiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii ! Moi aussi je l’ai vu !

  2. Lestestsdestephanie

    Oh parfait dans le thème du moment j’ai hâte de voir le film kameloot

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

%d blogueurs aiment cette page :