Magie, couple lesbien et féminisme : La colère des Lionnes

Auteure : Leïla Hedyth
Genre : Fantasy
Auto-Edition
Nombre de pages : 150

Résumé : Atalanta, princesse d’Arcadie, rejette farouchement le mariage. Douée à l’arc et rapide à la course, la jeune chasseresse ne désire que la liberté. Lors d’un banquet où sont conviés de nombreux prétendants, cinquante princes et héros grecs se vantent d’embarquer pour une expédition grandiose. Jason, leur chef, convoite la Toison d’Or gardée aux confins du monde. Atalanta sait qu’elle sera la seule femme à bord, mais l’appel de l’aventure est irrésistible.

Médée, prêtresse d’Hécate, exerce une forte influence émancipatrice sur les jeunes femmes de Colchide. Jusqu’au jour où le roi, son père, lui impose de quitter les joies du temple afin de devenir une épouse modèle. Furieuse, Médée s’échappe sur les côtes sauvages pour prier sa déesse de lui venir en aide. Un navire apparaît alors sur les vagues de la Mer Noire.

Lors de ma dernière critique littéraire, je vous disais que grâce à Instagram, j’avais pu découvrir des romans intéressants et avoir de bonnes surprises. Et parfois, j’ai aussi la chance de pouvoir découvrir des auteurs qui écrivent exactement le type de roman que j’affectionne, ou qui traite de thèmes et d’idées que j’aime tout particulièrement. C’est le cas ici, avec ce roman de Leïla Hedyth, qui parle donc du personnage de Médée, de mythologie grecque et de la Toison d’Or. Autant vous dire qu’en regardant ses publications, cette auteure m’a grandement intéressée et la lecture de ce roman n’a fait que confirmer que j’allais probablement découvrir le reste de sa bibliographie. Mais bref. Aujourd’hui, je veux vous parler de « La Colère des Lionnes ». On y va ?

Le roman met en parallèle deux histoires, deux femmes, qui ont le même but : gagner leur liberté et ne pas avoir à se marier. D’un côté, nous avons la princesse d’Arcadie, Atalanta, dont le talent avec un arc ne peut être rivalisé que par Artémis (qui est aussi la Princesse qui ne se maria, selon la légende, qu’avec l’homme qui parvint à la battre lors d’une course) et la princesse et prêtresse de Colchide, Médée, la nièce de la magicienne Circée. Deux princesses que rien ne lient, si ce n’est le personnage de Jason et la quête de la Toison d’Or. Et on peut dire que ce roman a tissé une histoire à laquelle je ne m’attendais absolument pas. L’auteure nous propose ici de redécouvrir les histoires d’Atalanta et de Médée, les liants au travers de l’histoire de Jason et des Argonautes. On garde le côté tragédie de l’histoire de Médée, cependant, qui visiblement n’a pas de chance en amour, que ce soit dans les mythes grecques ou dans ce roman. C’est un roman à 100% féministe, c’est indéniable. Mais le message passe plutôt bien !

Pour parler personnages, l’auteure nous permet d’alterner entre le point de vue de Médée et celui d’Atalanta, donc on est aux premières loges pour voir leurs évolutions respectives. Atalanta semble pourtant celle qui reste le plus en retrait, notamment sur la fin. Elle accompagne les Argonautes au début afin de fuir l’obligation de mariage faite par son père, participe à une course afin de remporter la Toison, revient en Grèce… Et pourtant, c’est bel et bien Médée qui, à mon sens, est la plus présente et proactive du roman. C’est elle qui permet à Atalanta de gagner, elle qui permet aux Argonautes de fuir, elle qui plie les Grecs à sa volonté et finalement, c’est même elle qui fait le choix final, brisant son cœur au passage. J’ai toujours aimé le personnage de Médée dans la mythologie, mais je dois avouer avoir eu un coup de cœur pour cette version. Je sais qu’il y aura une suite et j’avoue que j’ai vraiment hâte, parce que ce récit m’a vraiment convaincue sur [spoiler ?] la romance entre Atalanta et Médée. Une magnifique romance, digne des histoires de la mythologie grecque, avec son lot de tragédie et de belles tirades tragico-romantique !

Au final, c’est un roman que je vous recommande à 200%. Si vous aimez la mythologie grecque, vous apprécierez de retrouver ici l’histoire de la Toison d’Or (ré imaginée, certes). Si vous aimez le personnage de Médée, vous allez la redécouvrir totalement dans cette histoire. Et si vous aimez les romances lesbiennes…. Vous allez absolument adorer ce roman. Le titre est fidèle : on assiste bel et bien à la naissance de deux lionnes, prête à mettre le monde à feu et à sang.

Articles recommandés

10 commentaire

  1. C’est un univers que me plaît bien, merci de la découverte.

  2. Je ne pense pas que ce soit le genre de lecture que j’apprécie mais merci beaucoup pour ton avis. C’est vrai que parfois l’on peut faire des belles découvertes, les bons titres ne sont pas forcément ceux qui sont mis en avant et c’est bien dommage.

  3. Lestestsdestephanie

    Ici je suis pas trop mythologie mais tu a attiré mon attention

  4. Excellente chronique ! Ça donne envie de le lire.

  5. Je suis en pleine lecture de la mythologie grecque (Hélène de Troie, Ulysse…) je redécouvre ces récits grâce à ma fille. Ce sont des romans qui me plairont bien. Je ne savais pas qu’on pouvait découvrir des auteurs via Instagram. Quels comptes suis tu ? Cela m’intéresserais merci pour cette découverte.

    1. Pas de soucis !
      Je recommande @leila_hedyth si tu souhaites suivre son travail !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

%d blogueurs aiment cette page :