Nymphe, couronne et trahison : Le Coeur d’Ankaa

Auteures : Vanya Stolarski & Marie Monier
Auto-Edition
Genre : Fantasy
Nombre de pages : 448

Résumé :

Chassé de chez lui, Johen se met en quête du cœur d’Ankaa qui, il en est persuadé, va permettre de rétablir l’ordre dans son royaume. Mais alors qu’il en est proche, la guerre s’échoue sur les rives de son continent. Plongé dans la bataille, Johen va devoir progresser sans regarder derrière lui, au risque de s’effondrer. Tous ne sortiront pas vivants de cette guerre mais Johen est déterminé à en sauver le plus possible.
Alycie est une nymphe. Comme la totalité de son peuple, elle a été exilée vingt ans plus tôt pour des actes basés sur un mensonge. Alors qu’elle cherche encore sa place, une terrible révélation s’abat sur elle. Sa destinée n’est pas celle qu’elle avait imaginée. Entre complots, guerre et magie, elle va devoir faire confiance en son instinct pour survivre. Sa voie est toute tracée : il ne lui reste qu’à la suivre.

Ils sont nés imposteurs.

Ils seront inoubliables.

J’ai essayé de jongler entre mon école, mon alternance, mon blog, mes lectures et mon compte Instagram pendant une semaine. Mais je l’admets… Je n’ai quasiment pas pu avancer d’un iota sur ma lecture en cours. Il m’a fallu attendre le week-end et une grasse matinée pour finalement trouver le courage de reprendre ma lecture. Pourtant, la couverture est attrayante. Le résumé est incroyable. Les premières pages t’emmènent dans un monde que tu ne veux pas quitter. Je parle du premier tome de la saga « Le Cœur d’Ankaa », un roman écrit à quatre mains. Je n’avais encore jamais (je crois ?) lu de roman écrit à quatre mains, donc j’étais curieuse. Qu’en ai-je pensé ?

Comme je l’ai dit plus haut, c’est un roman qui nous immerge dans un monde qu’on ne veut pas quitter. Dès les premières pages, le récit nous prend aux tripes et on a envie de continuer pour avoir la suite. Il y a clairement plusieurs intrigues qui se mélangent et des révélations qui arrivent très tôt dans l’histoire ! Je m’attendais à ce que certaines intrigues arrivent plus tard dans le récit, mais non. Une belle surprise cela dit, car cela permet de rentrer rapidement dans l’histoire et créer un fil de narration intéressant et innovant.

On découvre donc les personnages de Johen et Alycie, deux jeunes gens aux vies atypiques et aux parcours intéressants. Lui est héritier du trône d’Ankaa et elle est une Nymphe, peuple qui a été exilé d’Ankaa vingt ans plus tôt. Or, ce bannissement est quelque part lié à ces deux jeunes adultes qui vont désormais devoir trouver une solution commune à leurs problèmes. Et le roman ne manque absolument pas d’originalité ! Que ce soient les personnages, l’intrigue ou tout le world-building, j’ai trouvé que les deux auteures avaient réussi à totalement innover sur beaucoup de choses, permettant de créer un récit unique et qu’on ne veut pas lâcher.

Au niveau des personnages, je vais rester sur les deux principaux : Johen et Alycie. En premier, je vais parler de la jeune femme. J’ai beaucoup aimé Alycie. C’est une jeune nymphe qui se sait différente sans avoir le droit à une explication (au niveau du « pourquoi » elle est différente) mais qui essaie tout de même de vivre avec les siens. Elle a un caractère bien trempée et en général, elle laisse ses sentiments et émotions prendre assez facilement le dessus. Ma crainte était justement qu’elle reste très émotionnelle et qu’elle soit donc perçue comme telle, mais ce n’est pas le cas. On la voit évoluer tout au long de ce premier tome et réussir à séparer, en quelque sorte, ses émotions de sa prise de décision (et tant mieux). Sa relation avec Johen est très belle. Ils passent d’inconnus à une relation frère/sœur très touchante que j’ai beaucoup appréciée.


Et en parlant de Johen… Son personnage me fait mal au cœur. Déjà, parce que pendant pratiquement TOUT le roman, tous ceux qu’il va croiser (ou presque) le nommeront « Faux Prince » ou « Prince Menteur », au point où lui-même se désigne ainsi. Au début, je pouvais comprendre mais sur la fin du tome 1, j’avais enfin de hurler. Il est plus que ça et j’espère honnêtement que le surnom ne restera pas dans la suite.

Il y a une seconde raison qui fait que j’ai pitié de ce personnage mais c’est du spoil donc je ne dirais rien. C’est aussi un personnage touchant et intéressant. Droit dans ses bottes et malgré toutes les révélations qui lui tombent dessus, il continue de se soucier du peuple et des habitants (qui eux, le déteste en plus) et veut tout faire pour les sauver (alors qu’il pourrait s’en battre les steaks). Il a l’honneur, le charisme et la loyauté du parfait héro, ce qui fait que je le préfère à Alycie par moment.

Au final, j’espère vous avoir donné envie de découvrir ce roman. De mon côté, ça a été une incroyable découverte et c’est pour CE genre de roman que j’adore lire des auteurs auto-édités. On peut facilement tomber sur une pépite ! Je ne sais pas quoi vous dire de plus, si ce n’est qu’il est encore grand temps d’acheter le livre, soutenir les auteurs et se plonger dans les Terres d’Ankaa et les fabuleux destins de Johen et d’Alycie !
PS : J’ai envie de me procurer la version papier du roman pour profiter de la couverture en HD !

Articles recommandés

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :