Ogre-Vampire, Corse : Rasponu

Sachant que j’allais partir en Corse à la fin du mois d’Août, je me suis dis qu’il serait chouette de faire un article sur une créature typique de la région. Il faut dire que le choix est assez réduit : soit je ne sais absolument pas chercher sur Internet (ce qui est totalement possible par ailleurs), soit il n’y a vraiment qu’un tout petit folklore local (ce qui n’est pas tout à fait exclu aussi). Du coup, en faisant mes petites recherches, je suis tombée sur une créature qui m’a absolument fascinée. Un mélange entre un ogre et un vampire. Vous y croyez vous ? Honnêtement, je n’ai encore jamais lu un seul roman dans lequel ce type de mélange n’a été envisagé (libre à vous de me faire des suggestions par ailleurs). Bref, je vais vous parler du Rasponu !

Il faut savoir que « Rasponu » n’est pas une créature qui a réellement existée, mais une invention littéraire. C’est l’auteur Jean-Jacques Andreani, dans son roman « Corse : L’Île des ogres », qui parle en premier de cette fameuse créature : « Tout le monde savait que, depuis quelque temps, il se passait au village et dans ses alentours des choses inexpliquées. Sur les chemins, plusieurs enfants avaient été attaqués par des chiens errants et, dans les maisons, certains bambins – les plus joufflus – présentaient, à leur réveil, de mystérieuses traces de morsure sur les doigts. Finalement, après de nombreuses nuits de veille, on avait identifié le coupable.
Ou plutôt la coupable : une belette qui, trop vive, trop rapide, avait réussi à fuir. L’animal aperçu paraissait bien étrange. Son pelage avait la couleur de la nuit et ses yeux rouges luisaient dans la pénombre. Zia Nininna savait, elle, que la belette était en fait Rasponu, l’orcu surpatore, un sinistre ogre vampire âgé de plusieurs siècles qui habitait dans une grotte de la montagne. Ce monstre avait jadis pactisé avec le mal pour obtenir de grands pouvoirs. Il avait notamment la capacité de changer d’apparence à sa guise. Mais pour y arriver, il lui fallait souvent se repaître de sang frais. Depuis les temps anciens, Rasponu était devenu très puissant et son nom seul suffi sait, dans tout le pays, à inspirer la plus glaçante terreur. C’est lui qui avait envoyé ses serviteurs, transformés en féroces chiens errants, attaquer les enfants.

Hélas, ces superbes héros avaient été capturés par Rasponu qui les avait débarrassés ensuite, très lentement et avec grande délectation, de tout leur sang. Les pauvres hommes étaient devenus alors, tels des spectres sans aucune conscience ni volonté, les fidèles et dévoués serviteurs de l’ogre vampire. C’est ainsi que personne, absolument personne, ne pouvait dire à quoi Rasponu ressemblait exactement. Toutefois, la mémoire du village avait conservé et transmis les précieux souvenirs des ancêtres qui avaient trait à l’orcu surpatore.
Durant un instant, il avait tourné la tête et l’on avait pu découvrir ses horribles yeux brillants, écarlates comme des rubis incandescents. Puis Rasponu avait réussi à attraper un lapin et était reparti aussitôt vers sa grotte pour déguster tranquillement le liquide vital de son maigre butin. On savait donc, à peu près, à quoi ressemblait le monstre : un affreux buveur de sang entièrement habillé de noir, au visage vert-de-gris et au foudroyant regard.
D’un coup, ses yeux rouges se firent plus brillants encore et je fus paralysée. Ricanant, il me désigna alors du doigt en disant : « Tu connais mon secret… À présent je devrais prendre ton sang et faire de toi mon esclave… Mais je sens que ton âme est trop bonne pour que tu puisses devenir ma servante fi dèle… Je te condamne donc à être métamorphosée, toi aussi… Tu seras pour l’éternité une stantara1, une pierre levée, et tu auras ainsi tout le temps de penser à l’arrogance qui a causé ta cruelle destinée »…« 

Source : Corse Matin

Articles recommandés

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

%d blogueurs aiment cette page :