Papillons, mutation et meurtres : Le Roi des Hyènes

Auteure : Tess Corsac
Editeur : Leha
Genre : Fantasy
Nombre de pages : 451

Résumé : Dans les Confins, un monstre rôde. Dans ce territoire ceint d’un mur qui y enferme ses habitants, lorsque la nuit tombe, une harde de hyènes quitte le bois pour envahir les rues sans que personne ne se résolve à les abattre. Mais sont-elles le véritable danger ?

Lorsque les éditions Leha ont proposés, sur Instagram, à des chroniqueurs de découvrir ce roman, j’ai postulé immédiatement. Un roman centré sur des créatures tapies dans la nuit, mettant en avant un héros qui est lié à une autre créature ? Mon cœur d’enfant passionnée par les aventures de Lyra et Pantalaimon n’a fait qu’un bond et j’ai décidé que je lirais ce roman. J’ai eu la chance d’être sélectionnée pour le recevoir et avec, il y avait également plein de goodies et notamment un petit test pour connaître la couleur de votre Machaon. Le mien est Cacao, la couleur de la Créativité, je trouve que ça me correspond plutôt bien. Dans ce roman, tout m’intriguait, de la couverture à l’histoire. Qu’en ais-je pensé ? Je vous dis tout !

Dès le début de l’histoire, l’auteure nous plonge dans un monde où des créatures de la nuit, appelées les « hyènes » viennent s’en prendre aux humains dès que la lumière s’éteint. Et pour se protéger, les plus jeunes sont liés, jusqu’à leur dix-huit ans, à un Machaon. Un gardien, qui pour chaque personne est d’une couleur différente. Mais notre héros, Almire, a vu son Machaon lui être arraché alors qu’il n’avait que quinze ans et depuis, il est suivi par une Hyène de Brume. La grande force du roman, c’est que dès les dernières lignes du premier chapitre, on peut ressentir la douleur d’Almire lorsqu’il parle de son Machaon et du « trou béant » qu’il a laissé dans la poitrine du jeune homme. Le roman est rempli de révélations assez marquantes et puissantes, notamment sur l’origine des Hyènes. Cette révélation en particulier m’a vraiment frappée et j’étais comme Almire, à remettre en question les actions de tous les adultes, remettre en question le monde dans lequel il vit et à me demander comment est-ce qu’il peut encore avancer maintenant et dans quelle direction. Le roman passe son temps à nous mettre dans des situations désagréables et à nous offrir des révélations douloureuses et difficiles et ça le rend extrêmement intéressant.

En termes de personnages, j’ai trouvé Almire vraiment incroyable. Son arc narratif est parfait de bout en bout. On commence avec un jeune garçon brisé par la perte de son Machaon et on finit sur un jeune homme prêt à commencer une nouvelle vie. Les diverses rencontres qu’il fait au cours du roman lui permette de grandir et nous avec lui. Petit à petit, les pièces du puzzle s’assemble et comme Almire, nos repères sont constamment bousculés jusqu’à ce qu’on se décide à forger les nôtres pour réussir à sortir de cette lecture vivant. En dehors de lui, je pense que l’autre personnage fort du roman est Zoé. Je ne peux pas en parler énormément, ça serait du spoil, mais c’est le personnage qui nous permet d’en apprendre plus sur les hyènes et de découvrir tous les autres enfants qui, comme elle et Almire, ont perdu leurs Machaons et essayent de survivre jour après jour. C’est aussi la plus âgée du groupe, donc c’est aussi pour elle qu’on craint le plus pendant la lecture. Et la révélation sur elle, encore une fois, m’a fait remettre en question les actions de tous les personnages jusque-là. Qui plus est, ces deux personnages sont centraux pour ce qui est de la fin du roman, qui est beaucoup plus sombre que ce à quoi je m’attendais !

Au final, ce roman est une énorme claque. Je m’attendais à apprécier ma lecture, mais je me retrouve avec un récit qui a su me retourner le cerveau, bouleverser mes repères, remettre en question tout ce que je pensais avoir compris jusqu’à lors, sans jamais une seule fois me dégoûter de la lecture ou me donner envie de poser le roman. Une grande réussite !

Articles recommandés

10 commentaire

  1. Il était dans ma wishlist, vu ta chronique il va rejoindre ma PaL dès que possible 😀

  2. Ce roman a l’air fascinant. Mais j’aime les histoires qui finissent bien, vu ton article j’ai l’impression que ce n’est pas le cas😅

    1. Aaaaah ce n’est pas forcément le happy end qu’on attendait hahaha xD

  3. Wington Stéphanie

    oh il a l’air super intéressant je pense que si on y plonge on a du mal a le lacher avant la fin

  4. L’histoire à l’air intéressante en tout cas.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :