Robots, famille et dinosaures : Timeless

Auteur : Armand Baltazar
Editeur : Bayard
Genre : Steampunk
Nombre de pages : 656

Résumé : Diego Ribera est un enfant du nouveau monde. Il est né après la Collision Temporelle. Passé, présent, futur se mélangent désormais.
Des êtres humains issus de différentes époques côtoient dinosaures, bâteaux à vapeur et gigantesques robots.
Le jour des 13 ans de Diego, son père, un ingénieur réputé, est enlevé par un groupe d’extrémistes, les Aeternums.
Avec son meilleur ami Petey et deux filles de son collège, Diego se retrouve embarqué sur le John Curtis, le navire des pirates chargés de secourir son père…

Il y a quelques temps, en allant dans ma librairie de quartier, mon libraire m’a proposé de découvrir un roman jeunesse steampunk. Une aventure qui mélange le Temps et les époques, où des dinosaures côtoient des machines à vapeur et où nos ordinateurs portables sont déjà passés de mode. Un roman qui parle de famille, d’amitié et de robots, avec un petit peu de « magie » (si on veut, c’est expliqué dans le roman mais je ne vais pas spoiler ici). Et surtout, un roman illustré ! Assez régulièrement au cours de la lecture, on va tomber sur une double page d’illustration (avec des dessins absolument à tomber). J’ai mis un petit peu de temps à finalement m’y plonger, mais une fois ouvert, je n’ai pas pu le lâcher ! Je vous en parle ^^

On découvre le jeune Diego lors de son treizième anniversaire, alors qu’il se réveille d’un rêve (ou plutôt un cauchemar) où son monde s’écroule et sa famille disparaît. Lors de son réveil, nous découvrons ainsi sa mère, une ancienne pilote de l’Armée de l’Air désormais travaillant dans des hangars et son père, un inventeur de génie qui peut absolument tout construire ou réparer (et qui à lui seul assure la survie de la ville où ils vivent). Aux fils des pages, on découvre également les autres héros de notre roman : Petey, le meilleur ami de notre petit Diego, ainsi que Lucy et Paige, deux jeunes filles de son collège. Après quelques chapitres, le drame intervient : son père se fait enlever sous ses yeux (ainsi que le père et le frère de Lucy), ce qui va lancer les quatre adolescents dans une sorte de quête, accompagnés de pirates, pour retrouver leurs parents et les ramener sain et sauf à la maison. Quête au cours de laquelle ils passeront par toutes les situations possibles et imaginables et où certaines vérités seront révélées… Pour le meilleur et pour le pire. Et comme je l’ai évoqué, le roman est illustré. Ainsi, à peu près toutes les deux pages, on peut découvrir la scène que l’on vient de lire en illustration (ou alors, on nous montre une scène illustrée et le récit reprend juste après cette scène comme si elle faisait partie de l’histoire). Les illustrations sont incroyables et l’histoire est absolument géniales, elle nous prend du début à la fin.

Au niveau des personnages, on oublie assez rapidement que l’on suit des jeunes (Diego ayant treize ans, tandis que les deux filles en ont quatorze) pour se concentrer plutôt sur l’évolution personnelle de chaque héro. Diego passe du petit timide né de parents connus (ce qui lui ouvre pas mal de portes) à un jeune adolescent bien dans sa peau, ayant découvert sa passion et prêt à découvrir le monde ; Petey s’affirme également et sort de son personnage de jeune garçon loufoque et maladroit. On apprend également à découvrir le personnage de Paige, qui peut paraître froide et dure au premier abord, mais qui vient d’un milieu difficile et tient énormément aux gens ; tandis que Lucy vient d’une famille extrêmement stricte et apprend petit à petit à s’affirmer et se décoincer auprès de la petite bande. Au final, tous leurs parcours ont le même but : secourir leurs parents prisonniers et s’entraider, ainsi que mettre un terme au plan de celui qui a kidnappé leurs parents (qui souhaite inverser ce qu’ils appellent dans le roman la « Collision Temporelle », le phénomène qui permet aux dinosaures de vivre à la même époque que nous etc.). Les illustrations permettent de découvrir le visage de nos héros ainsi que les diverses inventions de Diego, qui sont parfois difficile à imaginer en quelques lignes.

Finalement, c’est un roman que je recommande chaudement. Bien que classé jeunesse, les illustrations à elles-seules valent le détour… Mais le roman est incroyable également. Outre le fait que ça soit du steampunk, que l’ère Victorienne se mélange avec les dinosaures et la technologie de pointe, les personnages sont extrêmement attachants et mignons. Leurs quêtes personnelles ont du sens et se mettent en place petit à petit, pour une très jolie fin. Que ce soit la famille biologique ou celle qu’il a trouvé sur le chemin, j’adore les diverses relations qu’ils ont tous avec Diego et comment toutes ces interactions leur permet de grandir et découvrir d’autres choses. Même les robots ont parfois plus de sensibilités qu’eux, au départ…  C’est un très beau roman avec un magnifique message que je ne peux QUE recommander !

Articles recommandés

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

%d blogueurs aiment cette page :