Romance, larmes et souvenirs : Un Jour

Auteure : Elodye H. Fredwell
Auto-Edition
Genre : Romance
Nombre de pages : 188

Résumé : 1:56
Au milieu de la nuit, un téléphone vibre. Une voix enrouée, au bout du fil. Une mauvaise nouvelle. Précipitation. Angoisse. Attente. Ce jour de décembre aurait pu être bien différent pour Luke. Ce jour de décembre, il l’a passé à l’hôpital au chevet de Nina, espérant que ses paupières lui offrent de nouveau son regard amoureux. Entre réalité, souvenirs et rêves, découvrez l’histoire de ces amants que tout vise à séparer.

Il y a un petit (long) moment, j’ai pu découvrir le premier tome d’une saga dystopique, nommé WIRE. Il se trouve que j’avais beaucoup aimé ce premier tome de WIRE. Et quand j’ai appris que l’auteure allait publier un autre roman, j’étais sur le coup ! Bon, c’est une romance. MAIS. Le concept du roman m’intéressait énormément et puis je suis dans une période où j’essaie de me replonger dans la romance, donc ça tombait bien ! Le résumé est assez mystérieux et j’étais intriguée, plongeons ensemble dans cette lecture !

Le roman est court. Moins de 200 pages. Donc forcément, pour ne pas spoiler, je vais devoir rester vague sur l’histoire (désolé). Le roman commence donc lorsqu’un jeune homme nommé Luke, reçoit un coup de fil, vers deux heures du matin. Il apprend que sa petite-amie, Nina, est à l’hôpital à la suite d’un grave accident de voiture. Dans l’idée, le roman m’a rappelé le roman (et film) « If I Stay » (« Si Je Reste », en français). Mais en fait, ils n’ont vraiment rien à voir l’un avec l’autre ! Dans ce roman, les deux amants revivent ensemble des souvenirs communs, mais chacun de son côté (l’un quand il s’endors, l’autre pendant son coma). Ces souvenirs nous permettent de découvrir la vie du couple avant l’accident, leurs sentiments, leur vie commune. En plus, mon ordinateur (ou plutôt ma playlist, en aléatoire) a décidé de passer « Battle Scars » de Daisy Clark, je n’ai jamais autant pleuré de ma VIE pour un livre.

Les Personnages

Le personnage de Luke m’a beaucoup touchée. On ressent sa détresse quand il reçoit l’appel, quand il refuse d’y croire, qu’il veut se rendormir pensant que c’est un mauvais rêve. On ressent également son impuissance quand il voit Nina à l’hôpital, allongée dans ce lit, sans bouger. Pendant ses phases de rêves, quand il revit leurs souvenirs communs, on sent sa nostalgie, mais aussi son bonheur. On arrive à le voir évoluer entre le jeune garçon amoureux et l’homme mature qu’il est désormais, juste à travers les flashbacks.

Nina est également très touchante, d’une autre manière. Dans le coma pendant tout le roman, on parvient tout de même à s’attacher au personnage. Elle est douce, gentille… On voit ses souvenirs les plus durs aussi, les périodes de sa vie où ça n’allait pas… On revit l’accident également, pour comprendre ce qui lui ait arrivé. Et jusqu’à la dernière page, on s’attache à la jeune femme !

Conclusion

Finalement, ce roman est incroyablement touchant. Oui c’est une romance, mais en même temps, ça ne l’est pas. Les principaux concernés sont un couple oui, mais chacun à son parcours et ils se rejoignent à la fin, en fait. Le roman est bien construit, avec aussi l’idée de mettre des heures comme titre de chapitre, pour montrer la progression de l’histoire et le passage du temps. Merci à l’auteure pour sa confiance et (pas) merci pour les larmes !

Articles recommandés

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

%d blogueurs aiment cette page :