Sarcasme et moquerie : Momos

Suite à un week-end compliqué, j’ai dû modifier mon planning. L’article que vous lisez aujourd’hui était prévu pour vendredi… Et celui que vous lirez vendredi aurait dû sortir auujourd’hui. Mais bon, dans tous les cas, je voulais absolument vous parler d’une divinité aujourd’hui.
Et pas des moindres !
On connaît les douze divinités olympiennes, les Dieux « majeurs »… Mais qu’en est-il des divinités mineures ? Les connaissez-vous ? Après l’article d’aujourd’hui, vous en connaîtrez au moins une : Momos.

Qui est-il ?

Dans la mythologie grecque, Momos est une divinité grecque mineure, fils de Nyx, qu’elle engendra seule ou avec Érèbe, les Ténèbres selon les versions, frère de Moros, des Kères et de Thanatos — trois personnifications de la Mort — ainsi que d’Hypnos, le frère jumeau de Thanatos. Son opposé est Euphémé, déesse des louanges.

Personnification du Sarcasme et de la Moquerie, il est le dieu de la raillerie et des malicieuses critiques. Il agit comme le bouffon des divinités olympiennes. C’est lui qui suggère à Zeus, pour réduire le nombre croissant des hommes qui commence à l’inquiéter, de donner Thétis en mariage à un mortel et d’engendrer la belle Hélène, le séduisant enjeu de la guerre de Troie.

Mais après avoir raillé tous les dieux, il fut chassé et s’installa chez le seul dieu capable de le supporter : Dionysos. Il est assimilé au Momus des Latins.

Ce dieu est représenté levant son masque, et tenant à la main une marotte, symbole de la folie. Il accompagne assez souvent Comus, dieu de la bonne chère et du libertinage. Il serait également le Dieu des Athée.

Etant une divinité mineure, il y a très peu d’articles qui parlent de lui, donc l’article est relativement court. Mais au moisn, vous aurez aujourd’hui découvert cette divinité mineure !

Articles recommandés

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

%d blogueurs aiment cette page :