Sirènes, quête et complot : De Sang, d’Ecume & de Glace [T1]

Auteure : Alexiane de Lys
Editeur : Michel Lafon
Genre : Fantasy
Nombre de pages : 472

Résumé : La perspective de passer ce qui pourrait être son dernier été loin de chez elle n’enchante pas vraiment Perséphone. Atteinte d’une mystérieuse maladie qui l’affaiblit de jour en jour, la lycéenne se retrouve coincée dans le Finistère, chez une tante excentrique dont elle ignore tout.
Elle qui n’avait jamais fait face à l’Océan se sent pourtant irrésistiblement attirée par cette immense étendue d’eau… Mais l’Océan regorge d’êtres mystiques plus dangereux les uns que les autres…des êtres qui pourraient bien remettre en question toute la vie de l’adolescente.

Après pratiquement deux mois à lire beaucoup de Fantasy, j’ai souhaité continuer sur ma lancée et retrouver un monde que j’apprécie beaucoup : le monde marin. Alors, oui, je déteste la mer et l’eau salée, mais je suis fascinée par les créatures qui s’y trouvent (surtout le Kraken, mais j’ai pas forcément envie de tomber dessus quoi). Alors forcément, quand Michel Lafon a proposé un roman parlant de sirènes, je me suis dit que c’était le moment de me lancer dans une nouvelle aventure ! Surtout que j’avais plutôt apprécié le précédent roman de l’auteure, donc j’étais plutôt intriguée par ce nouvel univers. Qu’en ais-je pensé ?

Retrouvez l’avis (plus positif que le mien) de ma co-lectrice sur le blog de La Cocci-Lectrice !

Et retrouvez-la sur Instagram également : @la_cocci_lectrice !

On commence le roman sur un prologue assez court, qui nous met dans l’ambiance et qui laisse planer le suspens sur qui est cette personne et ce qu’elle est. Ensuite, on découvre directement notre héroïne qui passe un examen, pendant que les autres membres de sa classe parle d’elle dans son dos. Grâce à ça, on en apprend plus sur l’aspect physique de notre personnage, notamment sur le fait que ses cheveux paraissent toujours sales et graisseux malgré le fait qu’elle les lave régulièrement, ou que son visage est toujours plein de boutons sans qu’elle ne sache vraiment pourquoi. Et pour en rajouter toujours plus, elle est également atteinte d’une maladie qui la tue à petit feu et elle porte le prénom d’un de mes personnages favoris de la mythologie grecque (prénom qu’elle semble détester). En bref, un début de roman qui m’a légèrement fait grimacer, mais j’ai poursuivi ma lecture pour voir où cela allait mener. En avançant dans le récit, on rencontre la fameuse « Tante Méduse » ou Tatie Lee-Anne, qui est une sacrée figure ! C’est une tante parfaitement excentrique et très étrange au premier abord. Mais finalement, c’est surtout grâce à elle que l’intrigue avance ! Les chapitres sont assez courts et se lisent vite, donc on avance rapidement dans le roman. Il y a parfois quelques longueurs, mais ça m’a surtout donné l’impression de lire un roman venant de Wattpad, mais sur papier.

Notre héroïne, Perséphone… C’est un personnage que j’ai eu beaucoup de mal à suivre. Je n’ai pas accroché à son tempérament, certaines de ses décisions étaient vraiment stupides et malgré ses quelques bonnes réflexions et bons moments, dans l’ensemble, ça n’a pas été un personnage que j’ai apprécié. Et étant donné que c’est l’héroïne, ça n’a pas été simple. En fait, c’est pratiquement le seul reproche que je peux faire au roman : l’intrigue est intéressante, le mythos autour des sirènes est bien pensé, très scientifique par moment, mais vraiment bien expliqué… Mais le personnage principal est horripilant à souhait. Je n’ai pas réussi, sur 472 pages, à apprécier Perséphone au moins une fois. Je ne sais pas si c’est parce qu’elle est jeune (environ 17/18 ans dans le roman) ou si c’est vraiment son tempérament, mais j’ai eu beaucoup de mal avec elle. Et les autres personnages ne sont pas forcément plus agréable, mais comme ils sont moins présents, c’est plus négligeable.

Finalement, un avis mitigé sur ce premier tome. Bien que le mythos et le folklore des sirènes soit intéressant et bien traité, le personnage principal rend la lecture de ce tome vraiment difficile. Je ne pense pas continuer la saga pour ma part. J’ai largement préféré le roman précédent de l’auteure, « La Sphère » qui m’avait bien plus plû et marqué en termes de scénario et de personnages. Si vous aimez le Fantasy ou que vous avez apprécié la première saga de l’auteure « Les Ailes d’Emeraude », vous apprécierez sans doute ce premier tome !

Articles recommandés

1 commentaire

  1. […] Sirènes, quête et complot : De Sang, d’Ecume & de Glace [T1] […]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

%d blogueurs aiment cette page :