Chupa, Chupa comme ça, mais oui mais oui c’est bien le Chupacabra !

Depuis le début de ce mois de Novembre, j’ai enfin ouvert mon carnet de planification afin de pouvoir vous proposer du contenu divers (parce que depuis quelques temps, c’est quasiment du 100% critiques de romans sur le blog). Du coup, aujourd’hui, on part pour le Mexique afin que je vous présente une nouvelle créature loufoque (et si vous n’avez pas chanté avec le titre, je suis triste).

Le « Chupacabra » donc, est un animal venu tout droit d’Amérique Latine et signifiant, en espagnol, le « suceur de chèvres » (oui bon, ils ne peuvent pas TOUS avoir des noms stylés). Il s’agirait d’une créature fantastique qui aurait des yeux rouges, deux trous pour les narines, une bouche avec des crocs saillants vers le haut et vers le bas et serait sans poils. Elle possèderait deux marques arrondies à l’arrière de la croupe, de part et d’autre de la queue et ressemble selon certains amérindiens à une chauve-souris ou au prétendu « extraterrestres » de l’Affaire de Roswell. L’animal se nourrirait des animaux de la ferme (notamment les chèvres) en leur suçant le sang (d’où le nom). Ce sont un savant mélange entre le vampire et le loup-garou, si on veut (un hybride entre les deux créatures mais en beaucoup, beaucoup moins sexy que Klaus Mikaelson et ça c’est une véritable tragédie).

Le terme chupacabras (littéralement « suceur de chèvres ») est supposément inventé par une personnalité de la télévision portoricaine, Silverio Pérez qui utilise ce nom comme une blague, mais le mot est également utilisé en 1990 dans le roman de Michael Crichton, Jurassic Park, qui paraît avant la légende (donc ces animaux légendaires tiennent leurs noms d’une mauvaise blague. Si ça se trouve, dans un millénaire, on appellera les chats des « carambars » ou un truc du genre hein…). La légende du « Chupacabra » commence en 1992, elle est donc assez récente. À ce moment, le chupacabra est connu sous le nom de « El Vampiro de Moca » puisque les premières victimes sont trouvées dans la petite ville de Moca (qui n’a pas inventé le café du même nom, même si on pourrait le croire).. Au tout début, les membres d’un culte satanique sont soupçonnés d’avoir commis ces tueries au hasard, mais ensuite, les tueries s’étendent autour de l’île, et plusieurs fermes rapportent la perte de vies animales. Les carcasses ont toutes une chose en commun : chaque animal trouvé a un trou dans le cou et s’est vidé d’une grande partie de son sang – également, parfois, d’une partie de ses organes internes.

En octobre 2004, deux animaux qui ressemblaient beaucoup à la créature d’Elmendorf ont été observés, toujours dans la même région.

Le premier était mort, et le second a été aperçu par une zoologiste locale qui avait été appelée pour identifier l’animal mort alors qu’elle se rendait à l’endroit où le premier fut trouvé.

Les spécimens ont été étudiés par des biologistes du Texas et furent considérés comme appartenant au genre canin, d’une espèce indéterminée avec des problèmes de peau et des malformations faciales.

À la Martinique une légende similaire est attribuée au « lentikri », bête diabolique suçant le sang des animaux le soir (oui j’ai lu ce nom comme « l’anté-christ » avec un accent bizarre et mon cerveau est probablement malade).

Certains indigènes Sud-Américains croient en l’« homme-moustique », une créature mythique appartenant à leur folklore, antérieure aux apparitions des chupacabras modernes. L’homme-moustique suce le sang des animaux avec son long nez, comme un gros moustique (… je vous garantie que si ce truc faisait le même bruit qu’un moustique, je l’aurai traqué, trouvé et éclaté depuis un bon moment).

Benjamin Radford explique que l’observation originelle du « chupacabra » est en fait basée sur le film La Mutante. La description du témoin colle avec la description de la créature de ce film qui était sorti peu auparavant.

Une hypothèse scientifique permettant d’expliquer le phénomène « Chupacabras » serait de l’imputer aux canidés victimes de forme aiguë de la gale.

En 2015, l’article « Le Vampire Chupacabra a-t-il été retrouvé ? » est paru sur internet et précise que « L’animal, ou ce qui ressemble à un animal, a la taille d’un chien, une longue queue et la peau vaguement jaunâtre, Sauf qu’il a également quatre membres munis… de doigts humains ». Il s’agirait, selon eux, du fameux Chupacabra, aujourd’hui décédé (RIP, il n’avait que 23 ans…).

Au final, personne ne sait que croire. Aujourd’hui, cette créature fait partie de l’imaginaire collectif. On l’utilise dans les BDs, dans les romans, tels des créatures de fantasy qui n’ont leur place que dans notre imagination. Mais les scientifiques, que dis-je, pour les cryptozoologues, il est bien possible que cette créature foule notre terre….

Articles recommandés

16 commentaire

  1. j’aimerais pas le rencontrer même si il a un nom à coucher dehors dis donc !
    Il est super moche en plus 😮

  2. Hum intéressant ! Il n’a pas l’air commode ce Chupacabra !!!

    1. Il faut palier à un nom assez ridicule aussi ^^

    2. Cc un peu spécial cet animal 😂 que j aimerais pas rencontrer dans un bois ou au coin de ma rue. Sinon je t appelle.

  3. Euh j’espère ne pas la rencontrer en randonnée surtout sinon je ne foule plus le sol ahaha 🙂

  4. Article très intéressant sur le Chupacabra !!! J’adore🥰

  5. J’aime beaucoup les histoires de créatures fantastiques. Je suis sûre qu’elles existent ou qu’elles ont existé ^^ En tout cas y’en a beaucoup qui font très peur…

    1. Absolument !
      Promis, la prochaine sera plus mignonne !

  6. Encore une créature que je ne voudrai pas voir de mes propres yeux 😉 par contre son nom me fait bien rire, même si j’avoue que j’avais pas capté la traduction en lisant la première fois (je ne savais plus comment on disait chèvre, haha).

  7. Ooh j’adore les légendes autour des créatures fantastiques ! Celle ci n’a pas l’air très sympathique bien que son nom peut faire sourire 😛

    1. Ah c’est sûr que le nom ne fait pas rêver !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :