Elfes, magie et mythologie : Le Roi des Glaces T1

Auteur : Haruki Takahiro
Auto-Edition
Genre : Fantasy
Nombre de pages : 131

Résumé : « Plongez au cœur d’un froid glacial infini, dans un monde dominé par les dieux. »
Pour démontrer toute sa puissance, le dieu Celestin a jeté un sort de froid éternel sur la Terre. Il est désormais à la recherche d’une jeune divinité qui détient un pouvoir de glace plus puissant capable d’annuler ce sortilège.
Kao, un jeune esclave, rêve de liberté et tentera tout son possible pour fuir ses maîtres.
Après la rencontre d’un peuple mystérieux, qui lui initiera la magie, il découvrira ses origines et les zones d’ombre de son passé. Ce qui s’y cache risque d’être surprenant.
« Suivez Kao et découvrez ce monde de glace. »

Parfois, sur « Simplement Pro », je vais dans la rubrique « Services Presses » et je regarde les couvertures, les résumés, les étoiles déjà mises par d’autres chroniqueurs afin de trouver quelque chose qui puisse m’intéresser. C’est en effectuant cette petite routine que je suis tombée sur « Le Roi des Glaces T1 : Les Origines ». La couverture m’avait attiré l’œil (surtout le mot « Roi » mis dessus) et le résumé a fini de me convaincre. Quelle ne fut pas ma surprise, lorsque j’ai reçu le roman, de voir que l’auteur habitait dans la ville voisine ! Bref. J’ai reçu, j’ai lu, je chronique : discutons du « Roi des Glaces Tome 1 » !

Etant donné que ce premier tome se nomme « Les Origines », je m’attendais surtout à avoir un roman posant les bases de l’univers, avec beaucoup de background, d’explications et de mises en place de future intrigue. Le roman commence donc sur le mythos de ce monde : les Dieux « supérieurs » ont décidé de régner sur le monde des humains, mais ne parvenant pas à s’attendre, se sont divisés pour que chacun règne sur un continent. Celui qui nous intéresse ici est Talia, dirigé par le Dieu Célestin, Dieu de la Force, et un petit groupe d’autres Dieux, qui est le continent privilégiant la nature. Car c’est le Dieu Célestin qui va mettre le roman en marche lorsqu’il décide, dans un accès de rage, de tuer Idonnis, un Dieu « inférieur », car il avait épousé et mit enceinte Eleanne, dont il est amoureux. Les choses escaladent assez rapidement et se terminent par Célestin, lançant un sort de froid sur le monde (un peu comme Elsa dans « Frozen » mais en beaucoup plus puissant).

On découvre ensuite Kao, un jeune esclave dans une très mauvaise situation, dans une famille avec des maîtres assez abjects. On le voit dans son quotidien d’esclave, jusqu’au jour où tout change et il décide de prendre sa liberté par la force, parce qu’il refuse de devenir un « esclave du désir », c’est-à-dire d’assouvir les pulsions sexuelles de ses maîtres. Par la suite, on continue de le suivre dans son aventure, traversant avec lui le pays et les villages, rencontrant de nouvelles têtes et de nouveaux personnages. On sent très rapidement qu’il va jouer un rôle important dans le récit, mais on ne sait pas exactement QUEL rôle jusqu’à environ la moitié du roman (qui est assez court, d’ailleurs). Je dois avouer que j’ai trouvé que le roman allait très vite, une fois la moitié dépassée. J’aurai aimé un petit peu plus de détails sur le village des elfes, un peu plus de descriptions sur les sentiments éprouvés par les héros (plus que ce qu’ils expriment). En fait, je trouve qu’il y a par moment un peu trop de dialogue et pas assez de description, ce qui donne l’impression que le roman va très vite sans prendre le temps de poser ses idées ou son intrigue. Mais pour autant, on y passe un excellent moment !

En somme, un très bon premier tome qui pose les bases, le mythos et l’intrigue principal, tout en disséminant des éléments intéressants, à développer j’espère dans les suites !

Articles recommandés

6 commentaire

  1. Sympa, j’ai trop de livres en retard mais je note 🙂

    1. Haha, je connais le sentiment !

  2. Wington Stéphanie

    oh sa peut m’interesser sa

  3. Merci beaucoup pour ta chronique.
    Cela m’a l’air plutôt pas mal, en tout cas la couverture est sublime.

  4. Merci beaucoup c’est toujours passionnant !

  5. Ma bibliothèque déborde de livres mais, je note pour plus tard. Bisous

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retrouvez-moi sur Instagram !
%d blogueurs aiment cette page :