Meurtres, complots et famille : La Cité de Larmes

Auteure : Camille Anssel
Genre : Fantasy
Editeur : Ex Aequo Editeur
Nombre de pages : 224 pages

Résumé : Les tours se déploient sur Mélua et la cité étend ses ambitions sur le monde. Mais les guerres passées ne s’oublient pas si vite.
Déshéritée par sa famille, Lana Monzimmer est détective au sein de la capitale du Royaume. Ses maigres finances se dégradent encore lorsqu’elle décide de mener une enquête à titre personnel, dans l’espoir de laver son âme des crimes qu’elle a commis lorsqu’elle était la Princesse Sanguinaire.
Des charniers fleurissent en effet en plusieurs endroits de la ville. Les corps des victimes sont porteurs d’un parasitisme étrange et les autorités semblent impuissantes à faire cesser le carnage.
L’enquête se révèle plus dangereuse que prévu. Mais Lana n’est pas le genre à se laisser intimider. Elle négocie l’aide de deux anciens compagnons d’armes – un alchimiste obsédé par les créatures de l’autre monde et un guerrier n’ayant que l’alcool pour faire taire les voix dans sa tête. Leur quête de Justice va les conduire en territoire hostile, peuplé de mauvaises rencontres et de vieux souvenirs.
La Princesse Sanguinaire devra se réveiller…

Il y a quelques jours, je me suis rendu compte que depuis min inscriptions sur « Simplement Pro », j’avais lu 62 romans (je me suis réinscrite à la rentrée 2020). Un sacré chiffre ! Et sur tous ces romans, un grand nombre ont été de bonnes lectures, quelques-uns furent des avis mitigés et je pense qu’environ cinq ou six ont été des coups de cœurs. Un ratio plutôt bons et qui donnent très envie de continuer à lire des romans d’auteurs indépendants ou de petits maisons d’éditions ! Le roman dont je vais parler aujourd’hui vient d’une petite maison d’édition et il se trouve qu’il est dans la moyenne haute en terme de notation : pas loin du coup de cœur, « La Cité de Larmes » est un excellent roman de Fantasy.

On rencontre notre héroïne, Lana Monzimmer, lorsqu’elle arrive dans la demeure du célèbre Patrek Bishery et nous présente son merveilleux caractère. Au départ, le roman se présente comme une enquête assez sanglante, où chaque scène de crime est en fait un monstrueux spectacle. Les motivations de Lara sont assez claires : elle souhaite trouver sa rédemption, pour se racheter après tous les crimes commis lorsqu’elle était encore la « Princesse Sanguinaire ». De son côté, Patrek est plutôt attiré par l’argent et une potentielle gloire, dans un premier temps. Et c’est avec ce duo (qui deviendra vite un petit groupe) qu’on va passer le roman. Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’ils vont en voir de toutes les couleurs ! Leur chemin vers la rédemption est long et semé de nombreuses embûches… Le world-building du roman est plutôt intéressant. On le découvre aux fils des pages, grâce aux descriptions, au dialogue et aux personnages eux-mêmes, qui représentent divers niveaux de vie. Il est complet et complexe, mais surtout très immersif. Il y a de nombreux moments où on en découvre plus sur les rouages de cet univers et c’est toujours excellement mis en place. Et du début à la fin, les révélations restent surprenantes et bien menées. Je dois avouer qu’à la fin, j’ai même eu envie d’imaginer un potentiel tome 2 avec le plan des deux jeunes femmes… On verra !

Au niveau des personnages, on a bien entendu Lana, l’ex-noble qui est devenue guerrière et qui tente aujourd’hui de retrouver la gloire en tant que détective. C’est elle que l’on suit pendant la majorité du roman et bien que le roman soit écrit à la 3ème personne, c’est elle dont on a le plus de ressenti. On comprend son aversion envers les nobles, son attachement envers la « Horde », le groupe de guerrier qu’elle a rejoint pendant la guerre et sa vocation de détective. C’est un personnage qui est agréable à suivre et qui a une évolution assez intéressante. C’est difficile d’en parler sans spoiler, mais j’ai beaucoup aimé son parcours.
Ensuite, on a Lofty, le fameux alchimiste obsédé par les créatures. A certains moments, il me faisait penser au personnage de Hodgins [de la série « Bones »] qui est un peu dans la même idée. C’est un personnage atypique et souvent décalé, ce qui pour moi le rend assez attachant. C’est aussi un personnage plutôt complexe et qui a encore des talents à dévoiler.
Il y a aussi Patrek, du coup, le « gros nounours » de la bande. Il est souvent gauche et ce n’est pas le genre de personnes à emmener en soirée mondaine, mais c’est un personnage d’une grande loyauté. Je ne peux pas dire que j’ai grandement apprécié ce personnage, mais je l’ai trouvé intéressant.

Un roman qui m’a beaucoup surprise, de par la qualité de la plume de l’auteure et l’intrigue principale, qui est à la fois surprenante, complexe et remplie de rouages intéressants. Il y a beaucoup à dire sur ce roman, mais en dire plus que ça reviendrait à vous spoiler une grande partie de l’intrigue. Disons juste que c’est dans la veine de Game of Thrones, en quelque sorte, avec des intrigues politiques, familiales et beaucoup de meurtres. Âmes sensibles vous abstenir, il y a des descriptions qui peuvent vous faire rendre votre déjeuner. Dans tous les cas, c’est une lecture que je recommande fortement !

Articles recommandés

10 commentaire

  1. Pourquoi pas, le résumé me fait envie. Il a l’air passionnant.

  2. De la Fantasy, c’est parfait. A découvrir😻

  3. Les tests de stéphanie

    Il a l’air super intéressant et agréable lire

    1. Intéressant, c’est sûr !

  4. Coucou depuis plusieurs mois je note plus certains(me manque le temps mais aussi le courage) mais c’est vrai que c’est bien aussi de savoir combien on lit de livres !

  5. C’est vrai que ça a l’air sympa! Moi je suis inscrite sur livraddict et c »‘est vrai que c’est sympa pour garder une trace des livres lus!

    1. Livraddict est super aussi ! Je suis + sur Goodread parce que j’avoue que j’ai pris l’habitude, mais j’étais sur Livraddict aussi 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :